Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les influences du satanisme dans la société moderne : le cas Crowley
par Enquête&Débat
jeudi 28 janvier 2016
 
 
 
 

Je m'intéresse au satanisme depuis que j'ai édité le meilleur roman qu'il m'ait été donné de lire, à savoir Qui veut encore tuer le Christ, de Gilbert Abas. Ce roman a été écrit par un ancien des RG qui s'occupait des sectes satanistes, et qui en a nourri son formidable récit. Depuis que je suis devenu chrétien, j'ai d'autant plus conscience que le diable existe, et que sa meilleure ruse est de faire croire qu'il n'existe pas.

 

David Bowie vient de mourir. Cette star du rock a été décrite par les médias du système comme "géniale", "iconique", "historique" et même "symbolique". Or David Bowie était un disciple sataniste, comme de très nombreuses de ses chansons, y compris récentes (1), le démontrent aisément.

Il fait partie des multiples artistes anglo-saxons à avoir été influencés par Aleister Crowley, "pape" du satanisme, et auteur de la Bible des satanistes (2), le Livre de la Loi, dicté soit-disant par un démon, voire par Satan lui-même.

Crowley a perdu son père jeune, à 11 ans, alors qu'il s'apprêtait à devenir pasteur, sa famille étant très protestante. Trop peut-être, tous les plaisirs étant bannis et considérés comme des péchés (ce qui n'est pas le message du Christ à ma connaissance). Dépité par la mort de son père, Crowley prend le contrepied en pleine adolescence, l'âge de la rébellion par excellence, et verse dans l'occultisme, puis le satanisme. Il rejoint l'Aube dorée, dont font partie des écrivains et des artistes, dont l'auteur de Dracula, Abraham Stoker. Mais c'était trop soft pour Crowley, qui se lance par lui-même dans des rites satanistes poussés et dangereux.

 

D'aucuns disent qu'il fut possédé par le démon à partir d'un rite sataniste très dangereux de 6 mois abandonné en cours de route, en tout cas le reste de sa vie fut diabolique. Alpiniste, il laissa 4 collègues mourir dans une avalanche sans les secourir. Il acheta une propriété en Sicile où il commit les pires orgies sexuelles avec sa femme, des disciples, et... des animaux, notamment un bouc. Faut-il rappeler que le bouc est le symbole de Satan. Mussolini l'expulsa d'Italie à cause de la veuve d'un disciple retrouvé mort qui parla à la presse.

 

Crowley s'installa en Ecosse, à côté du Loch-Ness, pour continuer ses rites sataniques. Sa femme étant devenue folle, il abandonna sa fille et se remaria avec une autre dépravée, qu'il emmena en Egypte, pour copuler avec elle dans la chambre du roi de la pyramide de Gizeh, tout en invoquant Satan. Je n'invente rien, tout cela est retracé dans ce documentaire passé à la télévision anglaise, et sous-titré par Meta TV :

Je ne recommande pas forcément le visionnage de ce documentaire, car il contient des invocations satanistes qui sont pour le moins perturbantes et jettent le doute sur la motivation de ceux qui ont réalisé le documentaire. D'ailleurs à la fin plusieurs témoins disent du bien de Crowley. Et comme je viens de vous résumer le documentaire, nul besoin de le visionner si vous voulez vous protéger.

 

Ce qu'il faut retenir c'est que Crowley avait 30 ans d'avance sur les moeurs décadentes de l'Occident, dont certains disent qu'elles viennent en partie de son influence satanique. Le sexe sans limite, la destruction des normes et l'individualisme poussé à l'extrême, sont en effet des principes édictés par Crowley dans le premier tiers du 20ème siècle. Il fut relativement inconnu de son vivant, mais c'est après sa mort, en 1947, que sa pensée sataniste prit réellement son essor.

 

 

Une 2ème vie encore plus diabolique

 

Comment expliquer que les années 60 et 70 aient pu être influencées par Crowley alors que celui-ci était relativement inconnu de son vivant, et qualifié d' "'homme le plus malsain au monde" par les rares médias qui en parlaient ?

Eh bien, il faut un peu de temps pour que le mal se propage, mais c'est exponentiel. Ainsi des groupes de rock majeurs comme les Beatles (qui ont osé mettre Crowley sur leur album Sergent Pepper), les Rolling Stones ("Sympathy for the devil"), David Bowie, ou encore Jimmy Page (de Led Zeppelin) n'ont pas caché être influencés par Crowley.

 

On pourrait citer des dizaines, même des centaines d'autres artistes, chanteurs, musiciens, peintres ou hommes de média, politiques, militaires et même hommes d'Eglise, dévoués plus ou moins secrètement au satanisme et influencés, directement ou indirectement par Crowley, mais la liste risquerait d'être un peu longue (3).

 

Mais l'artiste qui a sans doute fait connaître Crowley dans ces sphères du show-business post-2ème Guerre mondiale est sans doute Kenneth Anger. Ce taré de première est allé jusqu'à se tatouer "Lucifer" sur le torse... Et c'est grâce à Jean Cocteau qu'il put percer réellement, comme le raconte très bien un reportage passé sur Arte :

 

 

A noter que Kenneth Anger était Californien, et Cocteau Parisien, on retrouve ainsi l'axe des attentats islamistes qui ont eu lieu en 2015, à Paris et San Bernardino en Californie. Ceux qui ne veulent pas le voir occultent je pense la réalité du Seigneur, qui nous punit quand nous commettons des péchés, comme je l'ai expliqué dans ma dernière vidéo polynésienne.

Et qu nous le fait comprendre clairement. Oui, la plupart des victimes tuées le 13 novembre 2015 à Paris étaient venues assister à un concert satanique des Eagles of Death Metal, un groupe... californien :

 

 

Nous ne sommes que trois, à ma connaissance, à avoir osé faire publiquement cette connexion : le pasteur Anderson, du Texas, et l'abbé François Schneider (4), qui a été exclu de son diocèse à cause de cela. Nous ne nous étions pourtant pas concertés (vu que nous ne nous connaissons pas), chronologiquement je fus le premier à en parler, puis le Pasteur Anderson, et enfin l'abbé Schneider.

 

Un autre aurait pu réagir ainsi, il l'a peut-être d'ailleurs fait sans que je le sache, c'est Bill Schnoebelen, dont nous vous avons déjà parlé sur Enquête & Débat. Cet ancien sataniste, sorcier, catholique, mormon et franc-maçon du 30ème degré (tout à la fois ou presque) revient dans son excellent livre Lucifer dethroned (littéralement Lucifer détrôné, jamais traduit en français hélas) sur Aleister Crowley et son influence, et il confirme de l'intérieur tout ce qui est dit plus haut.

 

Conclusion

 

Oui le satanisme existe, oui il est dangereux, oui il exerce son influence dans des sphères puissantes et variées, et oui il peut être vaincu par la puissance de notre Seigneur Jésus Christ, notamment par la prière. C'est d'ailleurs ainsi que Bill Schnoebelen a été sauvé, alors que sa vie était devenue impossible. Aujourd'hui le satanisme a atteint le plus haut niveau de la société, et grâce aux médias de masse et à Internet (qui permet notamment la pornographie de masse), il est plus puissant que jamais.

 

Mais il convient de ne pas se laisser abattre, de prier, de convertir les satanistes à Christ, c'est possible, Morgan Priest en a interviewé plusieurs, en voici un qui m'avait particulièrement touché :

 

 

------

 

(1) http://www.chaos-controle.com/archives/2013/05/14/27156044.html

(2) A ne pas confondre avec la Bible de Satan, d'Anton Lavey, un autre disciple de Crowley

(3) Les anglophones pourront toujours se reporter à cette page s'ils veulent en savoir plus : http://www.jesus-is-savior.com/Evils%20in%20America/Rock-n-Roll/crowley_influence.htm

(4) http://www.ouest-france.fr/attentats-paris/bataclan-un-pretre-des-vosges-evoque-un-concert-inspire-par-satan-3918696

Tag(s) : #CELEBRITES, #OCCULTISME EXTRATERRESTRES