Tandis que les smartphones occupent de plus en plus de place dans la vie quotidienne des adolescents, la psychologue américaine Jean Twenge explique comment un smartphone dans la main a changé le mode de vie et l'état de santé émotionnel de la génération née entre 1995 et 2012, et pas pour le mieux.