Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Tim Challies

Tim Challies

Pour le pasteur Tim Challies de Grace Fellowship Church de Toronto, la Bible est claire à ce sujet, les chrétiens ne devraient pas épouser des incrédules.

« La Bible est claire à ce sujet : un chrétien ne peut qu'épouser un autre chrétien. Vous ne devriez pas épouser un non croyant. Vous ne devriez pas épouser une personne si vous n’êtes pas certain qu’elle est croyante. Votre première question avec de commencer une relation doit être :  cette personne est-elle croyante en Jésus-Christ ? Partageons-nous la même foi ? »

 

 

Pour le pasteur il ne faut pas se trouver des excuses avec des :

« Cette personne est sur le chemin, elle y est presque »

« Cette personne a promis de ne pas interférer, ou ce genre de chose »

« Cette personne m’aime vraiment »

« Ces choses peuvent être faciles à gérer maintenant quand vous êtes vraiment amoureux l'un de l'autre et vous savez, vous ferez n'importe quoi pour vous épouser. Cela deviendra plus difficile après et il y aura inévitablement des conséquences à épouser un incroyant. »

 

 

Quant aux chrétiens qui ont trouvé des partenaires chrétiens potentiels, dit-il, l'autre problème principal est la compatibilité.

« Est-ce que vous vous amusez l’un avec l’autre, je veux dire, vous amusez-vous ensemble ? Avez-vous des intérêts communs ? Des objectifs communs, vous savez que vous devez avoir beaucoup de conversations, et souvent ce sont des conversations guidées avec d'autres gens », a-t-il ajouté.

« Alors le salut commun, la compatibilité sont vraiment ce que vous devez rechercher »

 

 

Il a également noté que les Chrétiens ne « sortent pas de façon désinvolte » sans but en tête.

« Lorsqu’un chrétien sort avec quelqu’un, il devrait y avoir un but vers le mariage. Cela peut compliquer les choses parce que cela peut donner l'impression quand on vous invite à prendre un café, on veut avoir un bébé avec vous un jour. » a-t-il poursuivi.

« Je pense qu'un gars et une fille célibataires peuvent manifester un intérêt l’un pour l’autre, commencer à partager des loisirs, et finalement finir par avoir cette conversation ... Sommes-nous ensemble maintenant ? ».

« En tant que chrétiens, je pense que nous devons simplement décomposer et rendre le sujet plus simple, permettre aux personnes attirées l'une par l'autre de se connaître dans un cadre informel, puis de progresser à partir de là vers une relation amoureuse et, de là, vers le mariage ».

John Stonestreet

John Stonestreet

L'auteur chrétien John Stonestreet, un membre du Centre Chuck Colson pour Christian Worldview, a également soutenu dans une tribune publiée dans The Christian Post en septembre 2017 que « Le fait de se mettre en couple avec des incroyants endort la foi ».

 

«Ne soyez pas lié de façon inégale avec les incroyants», répète Paul dans 1 Corinthiens 7:39 «Les veuves chrétiennes, poursuit-il, sont libres de se remarier, mais seulement dans le Seigneur», ajoute Stonestreet.

 

Dan Delzell

Dan Delzell

Dan Delzell, pasteur de l'église luthérienne de Wellspring à Papillion, au Nebraska, a ajouté dans un autre article d'opinion du CP en 2013 :

 

« Il n'y a pas d'unité spirituelle entre un croyant et un incroyant, pas une once, pourquoi ? L'Esprit habite en lui, alors qu'un incroyant n'a pas la présence intérieure de l'Esprit, la nouvelle naissance entraîne une nouvelle vie et une nouvelle spiritualité, il n'y a pas d'unité à ce niveau, à moins que les deux ne soient convertis par la foi en Christ. »

 

 

 

 

 

http://www.pewresearch.org/

http://www.pewresearch.org/

 

Les chiffres du Pew Research Center de 2010-2014

 

Les statistiques montrent que 61% des chrétiens sont mariés à un conjoint de la même religion, tandis que 15% sont mariés à une personne d'une autre tradition chrétienne.

 

18% des croyants étaient mariés à un conjoint sans appartenance religieuse, et 6% étaient dans d'autres types de mariages mixtes.

google images

google images

Je peux comprendre les raisons pour lesquelles ces pasteurs interdisent les couples mixtes (chrétien-non chrétien) et leurs arguments sont réels, puisque j’ai pu constater autour de moi que les chrétiens qui ont épousé des non chrétiens, ont endormi leur foi.

Dans l’Ancien Testament l’interdiction était assez formelle, mais dans le Nouveau Testament, j’ai compris que la question était plus nuancée dans la lettre de Paul aux Corinthiens. Moi je vois qu’il déconseille fortement, mais pas qu’il l’interdit.

 

1 Corinthiens 7:14

Car le mari non-croyant est sanctifié par la femme, et la femme non-croyante est sanctifiée par le frère; autrement, vos enfants seraient impurs, tandis que maintenant ils sont saints.

1 Corinthiens 7:15-17

15 Si le non-croyant se sépare, qu'il se sépare; le frère ou la soeur ne sont pas liés dans ces cas-là. Dieu nous a appelés à vivre en paix.

16 Car que sais-tu, femme, si tu sauveras ton mari? Ou que sais-tu, mari, si tu sauveras ta femme?

17 Seulement, que chacun marche selon la part que le Seigneur lui a faite, selon l'appel qu'il a reçu de Dieu. C'est ainsi que je l'ordonne dans toutes les Églises.

 

 

Dans tous les cas ces affaires sont si délicates et sujettes à polémiques auprès des chrétiens, je crois que chaque personne est responsable de ce qu’elle fait et qu’aucun chrétien ne devrait se lancer dans une relation amoureuse sans demander à Dieu si cette personne est faite pour lui/elle.

google images

google images

J’observe beaucoup de chrétiens demander la bénédiction et non la permission de Dieu en le mettant sur le fait accompli de leurs choix, oubliant totalement de lui demander si nous sommes toujours dans ce qu'il avait prévu pour nous.

 

Jérémie 29:11

Car je connais les projets que j'ai formés sur vous, dit l'Éternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l'espérance.

Psaumes 139:23-24

Sonde-moi, ô Dieu, et connais mon coeur! Éprouve-moi, et connais mes pensées !

Regarde si je suis sur une mauvaise voie, Et conduis-moi sur la voie de l'éternité !

Marc 14:36

(…) Toutefois, non pas ce que je veux, mais ce que tu veux.

 

Il est indispensable de chercher la volonté de Dieu et non la nôtre, en étant capable pour cela d'avoir une discussion honnête avec le Père à ce sujet.

 

Témoignage 1

Je vous livre pour exemple le témoignage d’une jeune femme qui, très amoureuse d’un chrétien, avait demandé à Dieu en cours de route (puisque la relation avait commencé et qu'elle avait oublié d'en parler à Dieu), s’il approuvait ce couple. Pas de réponse.

Elle a continué à prier puis, dès qu’elle a insisté avec une plus grande disposition de cœur, Dieu lui a répondu dès le premier jour de jeûne. Personne n'avait d'à priori sur la relation, les parents avaient donné leur bénédiction etc, on ne peut donc pas s’imaginer que Dieu puisse dire non.

 

C’est pourtant ce qui est arrivé, dès le premier soir du jeûne, elle a fait un rêve où elle se mariait, entrait dans l’église et arrivait devant l’autel …mais...ce n’est pas son amoureux actuel qui l’attendait devant. Le matin elle a compris le message de Dieu, mais (nous sommes tous humains) trop amoureuse, elle a voulu négocier avec Dieu et rien n’y fait. Toute la semaine elle a fait l’exact même rêve et tous les matins elle pleurait en se levant.

Au bout de quelques jours elle a demandé à ses amis de prier avec elle. Alors qu’elle fixait la date du mariage et qu’elle s’était déjà lancée dans les préparatifs, les prières pour chercher la volonté de Dieu n'avaient pas cessé. Très rapidement plusieurs évènements, lui permettant de voir le vrai visage de cet homme se sont produits. La relation a finalement pris fin, non sans douleur et beaucoup de pleurs. Mais il valait mieux voir cela avant, qu’après le mariage.

 

Témoignage 2

Un chrétien a annoncé à toute l’assemblée que sa femme était partie après 10 ans de mariage et une fille de 6 ans. Non croyante au départ, elle s’était convertie au christianisme pour l’épouser. Puis elle est tombée amoureuse d’un autre homme et a tout « balancé » au chrétien :

« Je n’ai jamais vraiment eu la foi, j’ai fait semblant, et notre enfant n’est pas le tien, je t’ai trompé ».

C’est une histoire vraie d’un homme de l’église que je fréquentais à l’époque où j’étais ado.

-----------------------------------

 

Beaucoup de chrétiens sont confrontés à des situations où ils ne savent plus quoi faire dans leurs mariages parce qu’ils n’ont jamais demandé l’avis de Dieu mais se sont liés en demandant simplement sa bénédiction. C’est pourtant avant, qu’il faut faire le nécessaire pour une décision qui nous lie pour la vie. Dans le Nouveau Testament, si on autorise la séparation dans certains cas (infidélité, ou conjoint non croyant qui veut partir par exemple) je n'ai pas lu quelque part que Dieu autorisait le remariage...ce qui condamne certaines personnes selon mon interprétation, au célibat et à la chasteté.

 

Dieu sait ce qui nous attend dans le futur, nous ne pouvons que l’imaginer ou le fantasmer, mais lui il Sait ! ça vaut quand même le coup de mettre ses sentiments de côté un instant et de demander d’être guidé(e) par l’Esprit avant d'être lié à vie à quelqu'un.

google images

google images

Avec les informations de :

ChristianPost

google images

google images

Tag(s) : #DISCUSSIONS BIBLIQUES