Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L’obstétricienne avorteuse avoue qu’elle « découpe en premier le cou du fœtus pour qu’il ne crie pas »

L'obstétricienne et gynécologue américaine Leah Torres est une activiste pro-avortement, liée à Planned Parenthood. Elle donne des conférences dans le monde en se présentant comme spécialiste du « Planning familiale » et des « Droits reproductifs », des expressions qui tournent autour de l’interruption volontaire de grossesse.

Planned Parenthood auquel ce médecin est lié, est le plus grand mouvement pro-avortement au monde. Elle est également militante féministe bien connue et porte-parole du soi-disant « Mouvement pro-choix ».

Cette semaine, Torres a fait quelques déclarations sur Twitter qui ont attiré l'attention des mouvements pro-vie à travers le monde.

En discutant avec des chrétiens qui l'accusaient d'avoir tué des enfants dans l'utérus pour de l'argent, le médecin réplique, déclarant qu'elle arrêterait interromprait les grossesses gratuitement si nécessaire.

 

Lorsqu’un internaute lui a demande si elle n'entendait pas « les battements de cœur de ses victimes se répercuter dans son esprit », la réponse était choquante :

« Non, Vous savez que les fœtus ne peuvent pas crier, non ? Je coupe leurs cordes vocales en premier s'ils sont déjà assez développées pour avoir du larynx , donc ils n'ont pas cette opportunité »

 

Dans le même message, elle qualifie ces gestes de « Procédures médicales ».

 

L’obstétricienne avorteuse avoue qu’elle « découpe en premier le cou du fœtus pour qu’il ne crie pas »

 

Le tweet a été commenté et partagé des milliers de fois, attirant la colère de personnes qui ne sont pas d'accord avec l'avortement.

En raison de la grande répercussion de ces tweets, Torres a effacé le message. Mais des captures d’écran ont été faites.

 

Kristan Hawkins, président de l'ONG Students for Life, a déclaré :

« Le tweet révèle l'insensibilité et le mépris total de la vie humaine, marque de fabrique de l'industrie de l'avortement. Cela reflète seulement leur manque de respect pour la dignité humaine. »

 

Certains dirigeants pro-vie ont souligné que depuis des années, ils ont rapporté des atrocités commises dans des cliniques d'avortement, qui derrière tout discours de « Santé publique » a été un rouage de la « Culture de la mort ».

 

La pasteure Alveda King,  a été incisive, insistant sur le fait que « L'église et la société doivent être conscientes que ces pratiques occultes ne sont pas rares et sont souvent enracinées dans d'anciens rituels sataniques ».

 

Beaucoup d'utilisateurs de Twitter ont déclaré que Torres avait fait une « blague d'humour noir » comme une façon sarcastique de répondre à l'utilisateur essayant de susciter des remords sur elle. Pour ces personnes, les chrétiens réagissaient de manière disproportionnée.

 

Cependant, l'obstétricien a de nouveau parlé. Dans un autre tweet, elle a déclaré qu’elle ne « regrettait pas son tweet, mais déplorait les gens qui ne pouvaient pas mettre de côté leur haine et leur ignorance pour voir le plus grand bien ».

 

 

La pasteure Alveda King,  a été incisive, insistant sur le fait que « L'église et la société doivent être conscientes que ces pratiques occultes ne sont pas rares et sont souvent enracinées dans d'anciens rituels sataniques ».

 

Beaucoup d'utilisateurs de Twitter ont déclaré que Torres avait fait une « blague d'humour noir » comme une façon sarcastique de répondre à l'utilisateur essayant de susciter des remords sur elle. Pour ces personnes, les chrétiens réagissaient de manière disproportionnée.

 

Cependant, l'obstétricienne a de nouveau parlé. Dans un autre tweet, elle a déclaré qu’elle ne « regrettait pas son tweet, mais déplorait les gens qui ne pouvaient pas mettre de côté leur haine et leur ignorance pour voir le plus grand bien ».

 

L’obstétricienne avorteuse avoue qu’elle « découpe en premier le cou du fœtus pour qu’il ne crie pas »

 

 

 

Cela a généré une nouvelle vague de protestations, avec de nombreux utilisateurs disant qu'elle faisait partie de cette génération « qui appelle le mal bien ».

 

Avec des informations de :

GospelPrime

CBN

 

Tag(s) : #SIGNES DES TEMPS APOCALYPTIQUES