Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

En Malaisie, la tension est vive après que la Cour fédérale ait renvoyé devant un tribunal de la charia 4 ex-musulmans voulant faire reconnaître leur identité chrétienne.

 

Malaysia_2014_0380100042-770-420

Légende photo : Cour fédérale de Malaisie

 

La décision a été annoncée dans un grand tumulte devant le bâtiment où siégeait la Cour fédérale à Kuching, capitale de l’État de Sarawak en Malaisie. Le 27 février, la Cour fédérale de Justice a renvoyé devant les juges de la charia le cas de 4 croyants d’arrière-plan musulman désireux de faire reconnaître leur identité chrétienne.

La décision a aussi enflammé les réseaux sociaux, beaucoup estimant qu’il s’agissait d’une journée noire pour la Malaisie. Selon un militant chrétien des Droits de l’Homme, « la liberté de religion est un droit constitutionnel et un choix individuel qui relève d’une Cour civile et non d’un tribunal de la charia. »

Par ailleurs, la question se pose : les juges de la charia oseront-ils accepter que quelqu’un abandonne l’islam ?

 

Tensions à l’approche des élections

Trois hommes faisant appel sont chrétiens d’origine mais se sont tournés vers l’islam pour épouser des musulmanes ; ils veulent maintenant redevenir chrétiens. Le quatrième, un homme d’arrière-plan musulman, s’est fait baptiser en 2009. Tous les quatre réclament que leur nom et leur religion soient modifiés sur leur carte d’identité.

Alors que des élections générales approchent en Malaisie, la situation pourrait dégénérer entre chrétiens et musulmans dans un pays où problèmes politiques et religieux sont très liés.

 

 

Portesouvertes

Tag(s) : #NOS FRERES SONT PERSECUTES