Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

© Rachael DenHollander

© Rachael DenHollander

La chrétienne qui avait dénoncé publiquement Larry Nassar, l'abuseur de la gymnastique américaine, s'attaque au tabou de la pédophilie en milieu évangélique. Rachael Denhollander, une ancienne gymnaste devenue avocate, avait prêché la repentance et la grâce au criminel à l'issue d'un procès retentissant, s'attirant les éloges du mouvement évangélique.

 

Cependant, elle est maintenant en conflit public avec le réseau d'Eglises réformées-charismatiques Sovereign Grace. En effet, la jeune femme a accusé ses dirigeants d'avoir comploté pour empêcher la mise en lumière de pédophiles actifs en son sein, sur plusieurs décennies.

 

Notamment, en 2014, un ancien membre de l'Eglise, Nathaniel Morales, a été condamné à 40 ans de prison pour avoir abusé de garçons. Selon des anciennes victimes de Morales, des responsables de l'Eglise les auraient dissuadés de porter plainte, une accusation rejetée par le réseau. Dans d'autres cas, certains parents déclarent qu'ils ont été fortement incités à laisser leur enfant revoir son agresseur pour lui offrir son pardon. En 2014, une action en justice contre Sovereign Grace Ministries a échoué car les faits étaient prescrits.

Rachael Denhollander a confié à Christianity Today fin janvier dernier que ses questions au sujet d'abus sexuels dans le réseau Sovereign Grace avaient incité les responsables de son Église, proche de Sovereign Grace Churches (SGC) à lui demander de la quitter.

 

Suite à des dénégations de SGC, Rachael Denhollander a proposé qu'une enquête indépendante soit menée par GRACE, une réseau de professionnels luttant contre les abus en milieu chrétien de lutte dirigée par Boz Tchividjian, un petit-fils de Billy Graham.

En réponse, Sovereign Grace a reproché à l'avocate de faire preuve de "zèle sans connaissance" sur le dossier.

Celle-ci a énuméré début mars sur sa page Facebook les démarches qu'elle avait faites pour étudier les témoignages des victimes. Elle estime que le silence fera plus de tort à la cause de l'évangile que l'exposition de défaillances ecclésiastiques.

SGC est connu pour ses positions conservatrices. Joshua Harris, auteur du best-seller "J'ai tourné le dos au flirt", à été pasteur de l'Eglise principale du réseau jusqu'en 2015.

 

La rédaction d'évangéliques.info
Tag(s) : #SIGNES DES TEMPS APOCALYPTIQUES