Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

« Peu d'églises mettent l'accent sur l'évangélisation aujourd'hui, et les résultats sont évidents et indéniables », explique le chercheur.

Un tiers seulement de ceux qui « ont accepté Jésus dans une église » affirment avoir « changé leur vie », révèle une étude

Le chercheur qui a mené des sondages sur la fréquentation de l'église ces dernières années, affirme qu’une proportion de ceux qui « acceptent Jésus » ou répondent aux appels des pasteurs ne changent pas significativement leurs habitudes.

 

Selon Ryan P. Burge, chercheur à l'Eastern Illinois University, la plupart des dénominations n'ont pas de travail de suivi adéquat après les décisions prises durant les cultes.

 

« Sur les 9 500 personnes qui ont participé à l'étude, 62% ont déclaré la même fréquence de participation aux cultes», a écrit Burge, recueillant des données entre 2010 et 2014 à travers la Cooperative Congressional Election Study.

« Le taux de fréquentation reste stable, mais le nombre de personnes qui ont cessé d'y assister après un certain temps n'est pas une bonne nouvelle pour l'église locale », a-t-il ajouté.

 

 

A la fin de l'étude, il rapporte que les données collectées « ne confirment pas l'attente d'un plus grand engagement », car 50% déclarent n'avoir pas changé leurs habitudes.

Seulement 33% des personnes interrogées ont déclaré avoir « réellement changé leur vie ».

 

Bien qu'il puisse y avoir des doutes sur la représentativité d'une enquête dans une structure aussi large que l'église, d'autres recherches sur les changements d'habitudes chez les personnes qui ont « accepté Jésus » ont également abouties à des résultats troublants.

 

C'est le cas de l'American Institute of Culture & Faith en 2017. Les données montrent que seule une minorité (39%) de ceux qui ont pris la décision d’accepter Jésus en public croient que leur vie a vraiment changé.

 

 

« Peu d'églises mettent l'accent sur l'évangélisation et le discipulat aujourd'hui. Les résultats sont évidents et indéniables. Les implications de l'ignorance de l'Évangile en tant qu'engagement - en particulier chez les enfants, qui sont les plus réceptifs au message - sont énormes », a averti le chercheur George Barna.

 

« Toutes les stratégies de croissance de l'église dans le monde ne sont pas capables de compenser l'absence d'une communication personnelle et authentique de la bonne nouvelle de ce que Jésus-Christ a fait pour l'humanité », at-il conclu.

 

 

Avec les informations des :

GospelPrime

Tag(s) : #SIGNES DES TEMPS APOCALYPTIQUES