Alors que le Népal tente encore de se relever du tremblement de terre meurtrier du 25 avril 2015, la communauté scientifique prédit déjà de façon unanime un prochain « méga-séisme ».

 

katmandou

 

« Avant, personne ne nous prenait au sérieux. Pourtant on ne cessait d'alerter le gouvernement. L'énergie était déjà là. On savait que la faille pouvait rompre. Mais personne ne nous a écoutés. ». Aujourd'hui, c'est tout l'inverse. Depuis le séisme de Gorkha, qui a entraîné la mort de près de 9.000 personnes le 25 avril 215, le directeur du réseau national de surveillance sismique, Lok Bijaya Adhikari, ne cesse d'être sollicité.