Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le changement peut suivre l'exemple des luthériens de Suède.

Il y a onze ans déjà, le mouvement juif réformiste avait changé la référence à Dieu dans son livre de prières, passant du masculin au « Neutre ».

 

En 2017, ce fut au tour de l'Église Nationale de Suède, une confession luthérienne, de donner des instructions aux pasteurs et aux évêques pour qu'ils se réfèrent à Dieu de façon « neutre ». Autrement dit, Dieu pourrait être appelé à la fois "Mère" et "Père" dans les prières.

 

Cette semaine, le débat d'actualité de l'Église épiscopale aux États-Unis porte sur la révision de son « livre commun de prière » utilisé dans les églises confessionnelles du monde entier. Comme le rapporte le Washington Post, une décision sera prise pour déterminer si Dieu a (ou n'a pas) un genre.

Photo: Spencer Platt/Getty Images

Photo: Spencer Platt/Getty Images

 

« Aussi longtemps que le mot Dieu et homme, se trouve toujours ensemble dans la même catégorie, notre travail vers l'équité sera incomplet. Honnêtement, je ne pense pas que ce soit important à certains égards », a déclaré le révérend Wil Gafney, professeure de l'Ancien Testament à l'école Brite Divinity, au Texas.

 

Tout au long de l'histoire du christianisme, Dieu a toujours été traité dans les prières comme un être masculin, y compris des termes tels que «Père», «Roi» et «Seigneur». Dans le Nouveau Testament, Jésus a enseigné de prier Dieu en utilisant le terme masculin.

Cependant, Gafney et les autres membres du comité de l'église épiscopale ont tendance à recommander un changement de langage, affirmant que Dieu est « plus grand que n'importe quel genre ».

rinitychurchmilton.org

rinitychurchmilton.org

La résolution appelle à une « modernisation » du Livre de la prière commune, qui a été révisé pour la dernière fois il y a 39 ans. En plus d'utiliser une langue neutre pour Dieu, certains dirigeants veulent inclure des thèmes tels que :

  • Le devoir d'un chrétien de conserver la planète
  • L’officialisation des cérémonies de mariages homosexuels dans la liturgie
  • Une cérémonie de changement de nom d'une personne transsexuelle

 

L'évêque de Chicago, Jeffery Lee, est l'un des dirigeants de l'église qui soutient ces changements.

« Notre théologie est ce pour quoi nous prions », résume-t-il. Son argument est que l'église a besoin d'écouter les femmes qui encouragent à l’égalité concernant l'adoption du genre neutre de la personne de Dieu.

« Nous devons examiner nos hypothèses sur le langage, et en particulier comment nous imaginons Dieu », a-t-il dit.

« Si le langage de Dieu est exclusivement masculin et une certaine sorte d'image de ce que signifie le pouvoir, ce sera sûrement une vision incomplète de qui est Dieu ... Nous ne pouvons pas définir Dieu. »

Une décision officielle sur la nécessité ou non de changer les livres de l'Église anglicane devrait être prise dans les prochains jours.

 

 

L'Église épiscopale discute de l'adoption du "genre" de Dieu
L'Église épiscopale discute de l'adoption du "genre" de Dieu

Dans la Bible Dieu ne parle pas de lui en disant qu’il est une mère et encore moins une reine. Mais bien un Père et Roi.

D’ailleurs la seule référence à la « Reine » nommée « Reine du ciel » dans la Bible et dans une certaine grande religion encore aujourd’hui, est une femme condamnée par Dieu dans le livre du prophète Jérémie (Jérémie 7:18, Jérémie 44:17-19, Jérémie 44:25), un démon sous les traits féminin à qui le peuple de Dieu adressait des prières et donnait des offrandes. Tout ce culte déplaisait à Dieu qui parle d’irritation de sa part.

 

Jérémie 7:18

Les enfants ramassent du bois, Les pères allument le feu, Et les femmes pétrissent la pâte, Pour préparer des gâteaux à la reine du ciel, Et pour faire des libations à d'autres dieux, Afin de m'irriter.

Malachie 1:14

(…) Car je suis un grand roi, dit l'Éternel des armées, Et mon nom est redoutable parmi les nations.

2 Corinthiens 6:18

Je serai pour vous un père, Et vous serez pour moi des fils et des filles, Dit le Seigneur tout puissant.

Ésaïe 42:8

Je suis l'Éternel, c'est là mon nom; Et je ne donnerai pas ma gloire à un autre, Ni mon honneur aux idoles.

L'Église épiscopale discute de l'adoption du "genre" de Dieu

Dans une autre littérature, nous savons qu’il existe un être représenté par des attributs féminins et masculins, le fameux Baphomet.

 

Est-ce vraiment étonnant de constater d'où provient les mélanges de genres ?

J’ai la nette impression que « certaines églises » ont pour mission d'aplanir les sentiers de l’arrivée de la Bête, en faisant un lavage de cerveau à leurs fidèles, afin qu’ils apprennent à envisager le dieu de cette Terre sous les traits de celui qui doit venir…

 

Jean 14:30

Je ne parlerai plus guère avec vous;

car le prince du monde vient. Il n'a rien en moi

2 Thessaloniciens 2:4

l'adversaire qui s'élève au-dessus de tout ce qu'on appelle Dieu ou de ce qu'on adore, jusqu'à s'asseoir dans le temple de Dieu, se proclamant lui-même Dieu.

 

 

 

 

Rédigé avec les informations de :

GospelPrime

Tag(s) : #SIGNES DES TEMPS APOCALYPTIQUES