Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ce n'est pas la première fois que le géant du Web se refuse à supprimer une application de son magasin en ligne.

Ce n'est pas la première fois que le géant du Web se refuse à supprimer une application de son magasin en ligne.

La firme de Mountain View n'a, pour l'instant, pas donné d'explication et se refuse à tout commentaire, rapporte Business Insider.

 

 

Google est définitivement borné. Le géant du Web a refusé catégoriquement de retirer une application de son Play Store destinée à pousser les homosexuels à se « convertir », rapporte Business Insider. Ce programme, développé par Living Hope Ministries, une communauté religieuse aux États-Unis, a été téléchargé plus de 1 000 fois.

Les utilisateurs peuvent avoir accès à une section « aide » avec des histoires où la communauté religieuse assure qu'il est possible d'ignorer ou de changer ses pulsions homosexuelles. Living Hope a même envoyé une lettre à Tim Cook, le PDG d'Apple qui a ouvertement déclaré son homosexualité. C'est l'un des membres de la communauté religieuse qui a rédigé le courrier. Il y explique comment il a lutté contre son homosexualité. Dans la description de l'application, on peut lire : « Nous prions pour que cette application vous pousse à créer une relation plus intime avec Jésus-Christ. »

 

Pétition en ligne avec plus de 140 000 signatures

L'organisation pro-LGBT Truth Wins Out a lancé une pétition pour demander à Google de supprimer cette « application de haine ». Une pétition qui a déjà recueilli plus de 140 000 signatures. Si Amazon, Apple ou encore Microsoft ont accepté de retirer l'application de leur magasin en ligne, Google ne l'entend pas de la même oreille.

 

Lire aussi « Google est un sérum de vérité ! »

Plusieurs associations LGBT ont écrit au CEO de Google, Sundar Pichai, pour tenter d'obtenir un rendez-vous sans obtenir de réponse. Pour le moment, Google reste flou sur les raisons qui le poussent à maintenir l'application sur son Play Store.

 

Première polémique en mars

Ce n'est pas la première fois que le géant du Web se refuse à supprimer une application de son magasin en ligne. Début mars, une polémique est née du refus de Google de bannir une application (...)

 

Lire la suite sur LePoint.fr

Via : Yahoo

Tag(s) : #SIGNES DES TEMPS APOCALYPTIQUES