Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

- États-Unis -

 

Une situation impliquant une femme de 84 ans suscite l'indignation des chrétiens en Californie. En effet, la veuve Artis Breau est accusée d’avoir « maltraité les personnes âgées » simplement parce qu’elle a dispensé des études bibliques dans le refuge où elle vit. Elle risque d’être expulsée des lieux pour cette raison.

Artis vit actuellement à Veterans Home, un refuge appartenant à des militaires. Son mari, décédé, était un ancien combattant qui a servi pendant la Seconde Guerre mondiale.

 

Pour exercer sa foi, Artis a pris l’initiative de mener des études bibliques au sein de la maison de retraite où la participation des résidents est entièrement volontaire.

Malgré cela, elle a reçu une lettre du département californien des anciens combattants (CalVet) lui demandant d'arrêter ses études.

« La maison affirme qu'elle doit protéger les résidents de cette veuve âgée, bien que la participation aux études bibliques soit entièrement volontaire », a déclaré le Pacific Justice Institute (PJI), une organisation de défense des intérêts de Artis.

image : foxnews

image : foxnews

Selon CalVet, Artis aurait été victime d'une agression en participant à un débat avec d'autres personnes âgées sur des questions relatives au Paradis et à l'Enfer. Un participant à l'étude aurait mal dormi cette nuit-là.

Pour le PJI, cependant, la seule motivation contre Artis, est l'intolérance religieuse, car l'étude biblique est volontaire et les débats de cette nature sont courants dans les questions théologiques.

 

« Tout au long de ce processus, nous avons été profondément troublés non seulement par le manque de directives constitutionnelles, l'inaptitude et le manque de procédure régulière dans l'enquête, mais encore plus par l'idée que le fait de discuter d'opinions religieuses sur l'état éternel de l'âme est considéré comme un abus émotionnel », a déclaré le PJI.

 

 

L'État veut expulser une dame de 84 ans parce qu’elle dispense des études bibliques au sein de sa maison de retraite !

 

Le président du PJI, Brad Dacus, souligne que l'exercice de la liberté de religion est un droit garanti par le premier amendement et que la menace d'expulser Artis du refuge, si elle n'arrête pas les études, va directement à l'encontre de ce principe juridique.

 

« Cette attaque choquante de l'Etat contre l'exercice des convictions religieuses de notre cliente est extrêmement troublante », a-t-il déclaré.

 

« L'Etat cherche à punir Artis sur la base de directives inexistantes, la privant d'un ministère personnel auprès des anciens combattants qui bénéficient de ses services religieux depuis des années », a-t-il déclaré.

 

L'État veut expulser une dame de 84 ans parce qu’elle dispense des études bibliques au sein de sa maison de retraite !

Actuellement, le cas d'Artis est toujours au tribunal, mais il lui est toujours interdit d'enseigner.

 

« Artis ne se bat pas seulement pour elle-même, mais pour l'Evangile et ceux qui sont incapables de se battre pour eux-mêmes contre la tentative d'intimidation de l'État », conclut Dacus.

 

 

 

 

Avec les informations de :

Gospel+

Tag(s) : #NOS FRERES SONT PERSECUTES