Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Plusieurs cas ont été dénoncés par des pasteurs qui affirment qu'il n'y a aucune raison légale de ne pas voyager.

Leaders de l’Alliance Evangélique Cubaines prient à l'aéroport après la décision du Gouvernement

Leaders de l’Alliance Evangélique Cubaines prient à l'aéroport après la décision du Gouvernement

Trois dirigeants évangéliques ont été empêchés d'embarquer sur des vols au départ de Cuba vers les États-Unis les samedi (13) et dimanche (14) alors qu'ils tentaient de se rendre à Washington pour assister à la réunion ministérielle pour l'avancement de la liberté de religion qui a lieu cette semaine.

Des responsables du régime cubain ont déclaré aux dirigeants des Assemblées De Dieu (ADD) et de la Ligue évangélique, ainsi qu’à un dirigeant du Mouvement apostolique, qu’il leur était interdit de quitter l’île.

 

Selon des rapports de Pastor, cela faisait suite à la détention arbitraire du défenseur de la liberté de religion, Ricardo Fernandez Izaguirre, qui avait été emmené dans la rue pour la sécurité de l'État cubain à La Havane le 12 juillet à midi. Il n'a pas été vu ou entendu depuis.

 

Le révérend Leon Baez a publié lundi dans une déclaration (15) :

« Selon la loi sur l'immigration de mon pays, parmi tous ceux qui vivent sur le territoire national, les seules personnes qui ne peuvent quitter Cuba sont celles qui sont impliquées dans des procédures pénales ou dans les cas importants de la défense et la sécurité nationales ; ou pour des raisons d’utilité publique. Je ne crois pas que ce soit mon cas. Je n'ai aucune poursuite en instance contre moi. »

 

Le pasteur a également déclaré :

« Je ne me considère pas comme une menace pour la sécurité ni la défense du pays où je suis né et où je vis. Et s’il existait une raison mineure d’utilité publique, je pense que quelqu'un devrait être prévenu à l’avance et disposer de suffisamment de temps pour me permettre de me défendre; n'attendez pas la dernière minute pour me faire savoir cette décision. »

 

 

Les dirigeants religieux ont exprimé leur surprise face au statut qu’on leur attribut à présent, soulignant que certains d'entre eux s'étaient rendus en Europe et en Amérique du Sud il y a deux semaines sans aucun problème.

 

 

Avec quelques informations de :

Guiame

Tag(s) : #NOS FRERES SONT PERSECUTES