«Ça nous a choqués et attristés. On ne s'y attendait pas» explique le pasteur Chalah. Lui même a été frappé lors de l'évacuation brutale de son église à Tizi Ouzou en Algérie la semaine dernière. Le président de l'Église Protestante d'Algérie ajoute:

«C'était pour nous un cauchemar, une tempête inattendue

 

Les chrétiens algériens dans la tourmente

Le 17 octobre, 17 d'entre eux étaient arrêtés lors d'un rassemblement contre la fermeture de leurs églises. Ils ont été maltraités et insultés par la police avant d'être relachés le jour même. 

Depuis 2 ans, 12 églises protestantes évangéliques ont été mises sous scellés en Algérie. 

Lundi soir, le ministre de l'intérieur algérien a comparé ces églises à «des hangars transformés agissant de manière illégale.» Il a affirmé que:

«Les mesures coercitives nécessaires seront prises à l’encontre des gestionnaires et de ceux qui fréquentent ces églises illégales.»

 

Montrons que nous sommes solidaires

Les chrétiens algériens ne baissent pas les bras et continuent de se retrouver dans des maisons et de louer le Seigneur. La semaine dernière, le 15 octobre, lors de l'évacuation de leur église à Makouda, ils louaient Dieu devant les policiers. 

  • Nous vous invitons à prier pour soutenir nos frères et soeurs algériens. Ils sont sous pression et ne savent pas jusqu'où le gouvernement va aller pour essayer de les faire taire.
  • Des rassemblements pacifiques sont prévus dès demain dans plusieurs villes en France (dont Lille, Lyon, Marseille, Metz, Paris et Strasbourg)  Voir la liste et les contacts.