Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Amnesty International rapporte qu'au moins 275 personnes ont été tuées depuis janvier et 225 d'entre elles étaient des civils.

 

Éphésiens 6:18

Faites en tout temps par l'Esprit toutes sortes de prières et de supplications. Veillez à cela avec une entière persévérance, et priez pour tous les saints.

 

N’oublions pas de prier régulièrement pour les saints, c’est-à-dire ceux qui sont sanctifiés par la Parole, communément appelés les chrétiens (Jean 17:17, Luc 11:2.) La Bible nous demande de prier pour les sœurs et frères en Christ vivants (et pas décédés). Nous devons tous le faire (Lumière du monde et sel de la Terre), car il est nécessaire qu'un certain niveau de prières atteigne le Ciel, sinon la Parole ne nous encouragerait pas à le  faire, même pour des gens que nous ne connaissons pas y compris même pour nos ennemis.

Les choses spirituelles ne se produisent pas seuls, et tout au long du Nouveau Testament, on nous encourage à prier seul, en groupe, et constamment.

(CBN News)

(CBN News)

Sept personnes ont été tuées et 21 enfants et jeunes adultes ont été enlevés dans une autre série d'attaques dévastatrices de Boko Haram contre des villages principalement chrétiens du nord du Cameroun en ce mois de décembre 2019.

L'émeute meurtrière dans le district de Mayo Sava a commencé le 1er décembre, juste un mois après une série d'attaques similaires. Des hommes armés ont ouvert le feu sur des personnes rassemblées lors d'un enterrement à Kotserehé, les forçant à fuir dans toutes les directions. Un témoin oculaire a déclaré :

"C'était une défaite totale ... les femmes ont fui sans pouvoir emmener leurs enfants avec elles".

Cette attaque a fait quatre morts et trois blessés. Le témoin a ajouté :

"Un lieu de deuil est devenu un théâtre de guerre qui s'est terminé par un carnage".

 

 

La nuit suivante, trois personnes ont été tuées et une autre blessée lorsqu'un grand nombre de militants armés ont pris d'assaut le village de Zangola. Des extrémistes ont pillé des maisons, volé de la nourriture et des vêtements pendant que les habitants s'enfuyaient pour sauver leur vie.

Un contact de Barnabas a déclaré :

"Impuissants devant les terroristes, les gens n'avaient d'yeux que pour pleurer."

 

 

L'armée est arrivée, mais sa tentative de poursuivre les pillards a échoué. Lors d'une autre attaque, également le 1er décembre, les militants ont infligé des dégâts massifs au village de Yagoua, pillant onze maisons.

Le village de Mbreche a ensuite être attaqué. Vers 2 heures du matin, le 5 décembre, les militants ont fouillé de maison en maison, et kidnappé 21 jeunes - neuf étaient des filles et douze des garçons. Les plus jeunes étaient trois filles et un garçon, tous âgés de douze ans, et les deux plus jeunes, 21 ans. Quatre des jeunes, dont une fille de 13 ans, ont réussi à s'échapper.

Lorsque le gang armé s'est enfui, ils ont attaqué le village de Tahert, blessant une jeune femme et volant une moto. Les kidnappeurs seraient forcés de devenir des "soldats" de Boko Haram et de combattre au nom des extrémistes.

 

 

Le 19 novembre, un garçon chrétien de douze ans a été abattu pour avoir résisté aux tentatives des militants de l'enlever comme "enfant soldat" dans le district de Tourou.

Un contact de Barnabas a déclaré que l'armée camerounaise avait une tâche très difficile dans la lutte contre Boko Haram car la région est si vaste et parsemée de petits villages isolés reliés par des routes en mauvais état.

Les militants attaquent puis s'échappent rapidement des routes principales bien entretenues pour regagner leur base au Nigéria.

 

 

Avec les informations de :

Guiame

Tag(s) : #NOS FRERES SONT PERSECUTES