Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nigeria : Des djihadistes de l’EI décapitent des otages chrétiens et diffusent la vidéo
 

 

 

Le groupe État islamique a diffusé ce jeudi une vidéo montrant l’exécution de 11 otages chrétiens. Un acte pour « venger » la mort du leader de Daech Abu Bakr al-Baghdadi, tué en Syrie en octobre dernier lors d’un raid américain.

 

La vidéo a été diffusée ce jeudi soir par le groupe djihadiste État islamique en Afrique de l’Ouest (ISWAP), issu d’une scission au sein du groupe djihadiste nigérian Boko Haram. La séquence est insoutenable et dure 56 secondes. Elle a été publiée par l’agence de presse Amaq qui appartient au groupe EI.

Sur ces images, 11 hommes présentés comme des chrétiens dans le nord-est du Nigeria, qui ont les yeux bandés, sont tués en extérieur, dans un lieu non-identifié. L’une des victimes est abattue tandis que les 10 autres sont poussées au sol puis décapitées.

Un acte en pleine période de Noël

« Nous les avons tués pour se venger du meurtre de nos dirigeants, dont Abu Bakr al-Baghdadi et Abul-Hasan al-Muhajir [porte-parole de l’EI, ndlr] », déclare ensuite un homme au visage masqué rapporte la BBC.

C’est « un message aux chrétiens du monde entier », en pleine période de Noël ajoute cet homme.

 

« Nous ne devrions, en aucun cas, laisser les terroristes nous diviser »

Dans un communiqué, le président de la République fédérale du Nigéria Muhammadu Buhari, a condamné ces meurtres et a appelé les nigérians à ne pas se laisser diviser : « Nous ne devrions, en aucun cas, laisser les terroristes nous diviser en dressant les chrétiens contre les musulmans parce que ces tueurs barbares ne représentent pas l’islam et des millions d’autres musulmans respectueux des lois dans le monde entier ».

L’identité des victimes n’a pas été communiquée par les autorités nigérianes pour l’heure.

Les attaques djihadistes meurtrières se sont multipliées ces derniers jours au Nigeria. Dans le même temps, le groupe État islamique en Afrique de l’Ouest (ISWAP) a revendiqué l’attaque sanglante de la base militaire d’Arbinda au Burkina Faso, lors de laquelle 35 civils et 7 soldats ont été tués. Les autorités ont annoncé que 80 terroristes avaient été tués à cette occasion.

 

Tag(s) : #SIGNES DES TEMPS APOCALYPTIQUES