Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Päivi Räsänen; Wikimedia Commons

Päivi Räsänen; Wikimedia Commons

Mardi 2 mars, Päivi Räsänen, une chrétienne démocrate membre du parlement de Finlande, a passé plus de cinq heures dans un poste de police à Helsinki où elle était interrogée par le procureur général de Finlande pour des propos qualifiés de discriminatoires à l’encontre de la communauté LGBT.

 

L’accusation porte sur une petite brochure écrite par Madame Räsänen et publiée en 2004 sous le titre : «Hommes et femmes, Il les a créés. Les relations homosexuelles défient le concept chrétien d’humanité

Selon le procureur général, les points de vue exprimés dans cette brochure par son auteur pourraient tomber sous l’accusation de «crime de haine» à l’encontre de la communauté LGBT. L’article 10 du Code pénal , qui protège les groupes ethniques contre toute forme de discrimination, avait été modifié en 2011 et élargit à l’orientation sexuelle. La Suisse vient d’adopter une adaptation de la loi allant dans le même sens.

 

«J’ai eu le sentiment d’avoir eu la possibilité d’exprimer paisiblement et sereinement l’essentiel concernant cette brochure et son arrière-plan,» a confié Päivi Räsänen à Evangelical Focus.

«Je nie catégoriquement que mes écrits aient pu être un discours de haine, de diffamation ou de calomnie des minorités», a-t-elle ajouté en précisant que le message biblique respecte fondamentalement la dignité de chaque être humain et comporte un message de salut.

 

Déjà mise sur la sellette en octobre dernier pour ce même opuscule et des propos sur Twitter, la parlementaire chrétienne démocrate se dit soutenue par les prières en sa faveur et appelle à ne pas tomber dans le piège de l’auto-censure. «Quelle que soit l’issue de cette enquête criminelle, j’entends continuer d’utiliser la liberté de religion qui m’est garantie par la Constitution de Finlande et par les accords des droits de l'homme, afin de partager les enseignements de la foi chrétienne et à encourager d’autres à faire de même,» a déclaré Päivi Räsänen pour qui la meilleure réponse au désaccord est le débat, non la censure.

 

La rédaction d'Evangeliques.info/Evangelical Focus
Tag(s) : #SIGNES DES TEMPS APOCALYPTIQUES