Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

https://www.jpost.com/israel-news/benjamin-netanyahu-suggests-to-microchip-kids-slammed-by-experts-627381

https://www.jpost.com/israel-news/benjamin-netanyahu-suggests-to-microchip-kids-slammed-by-experts-627381

 

Le premier ministre israélien veut que des puces soient implantées dans le corps des enfants

 
*Je suis persuadée que l'acceptabilité sociale est loin d'être suffisante pour qu'une majorité de la population adhère à ce programme d'implantation d'une puce et ce, dans tous les pays occidentaux. 
 
Je crois que nous sommes plutôt rendus, globalement, à une étape de préparation des collectivités à l'idée de se faire implanter un dispositif sous-cutané. On doit d'abord faire accepter la nécessité du suivi des cas potentiellement infectés, soit en faisant des tests aléatoires obligatoires dans les milieux de travail et à domicile, de maison en maison, par des escouades sanitaires. D'ailleurs, un projet de loi a été déposé à cet effet le 1er mai aux États-Unis.
 
Pour que les populations acceptent de se faire injecter des implants, ça va prendre une intensification du sentiment d'insécurité, une ambiance permanente de terreur, ainsi que d'autres épisodes de confinement qui vont rendre les gens à bout de nerfs, implorant le gouvernement d'intervenir. 

Bien sûr qu'une portion de la population américaine, armée jusque dans la salle de bain, va se lever contre ces mesures et va refuser de se soumettre à l'implantation d'une puce. Mais ça, les architectes de la gouvernance mondiale le savent et étudient les scénarios depuis des décennies. C'est là, je crois, que l'armée des Qanon (opération des renseignements), dont le documentaire "Plandemic" va agir comme un adjuvant, va servir les visées de ceux qu'elle dénonce... sujet qui sera développé prochainement.
 Prime Minister Benjamin Netanyahu (photo credit: REUTERS)

Prime Minister Benjamin Netanyahu (photo credit: REUTERS)

 
🚨 Covid-19 en Israël : Netanyahou veut que des puces soient implantées dans le corps des enfants
 
La suggestion du Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, d’implanter des puces dans le corps des enfants (écoliers) pour les aider à respecter la distanciation sociale dans les établissements scolaires en pleine guerre contre le Covid-19 inquiète les cyber experts qui dénoncent une mesure dangereuse
 
La proposition qui embarrasse les cybers experts. Le premier ministre israélien a pris de court la communauté scientifique israélienne lundi à travers une proposition qui est loin de faire l’unanimité. En effet, Bibi(Netanyahou) veut que des puces électroniques sont implantées dans le corps des enfants dans le cadre de la lutte contre le Covid-19.
 
Ses propos ont été tenus lors d’une conférence de presse ce lundi, comme le rapporte le média israélien Jerusalem Post. 👉 « J’ai parlé avec nos experts en technologie afin de trouver des mesures telles que l’implantation de capteurs (puces). Par exemple, chaque personne, chaque enfant, je veux que ce soit implanté chez les enfants, soit doté d’un capteur qui déclencherait une alarme lorsqu’on est très proche de lui, comme cela se fait avec les voitures », a déclaré Netanyahou.
 
 
« C’est de la fiction et c’est dangereux »
 
Immédiatement après ses propos, les cybers experts sont montés au créneau dénonçant une mesure dangereuse. « Ce serait difficile de le faire sur plus d’un million d’écoliers qui retournent à l’école pour s’assurer qu’un enfant se soit bien assis à un mètre de l’autre. C’est de la fiction et c’est dangereux », a déploré Einat Meron, cyber experte.
 
Au-delà de l’inefficacité de cette mesure, Einat Meron craint que les enfants deviennent des proies faciles des cybercriminels, tels que les pédophiles. 👉 « Si les informations concernant la localisation des enfants sont téléchargées sur le net, un pédophile doté de compétence en informatique pourrait s’accaparer de ces données, traquer les enfants à leur sortie de l’école, les suivre et publier ces informations sur d’autres sites », s’inquiète Meron.
 
Toujours selon Jerusalem Post, le Bureau du Premier ministre est entré en contact avec le média israélien Ynetnews expliquant que la proposition de Netanyahou est tout simplement de faire respecter la distanciation sociale. « C’est une action volontaire dont le but est d’aider les enfants à se tenir à distance », précise le bureau du Premier ministre.
 
 
 
 
Tag(s) : #SIGNES DES TEMPS APOCALYPTIQUES