Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'année dernière au mois de mars, durant une dizaine de jours, tous les soirs un peu avant de m'endormir j'avais cette pensée : "Si je te prenais aujourd'hui viendrais-tu ?", je répondais : "Oui sans tarder je viens".

 

Comme cela venait de l'intérieur je pensais que je fabriquais moi-même cette question, et je me demandais d'où cela sortait que je me fasse moi-même cette interrogation.

Le soir suivant, même chose, sauf que la voix à laquelle je répondais se faisait de plus en plus claire de sorte que je commençais à comprendre que ce n'était pas de moi. Tous les soirs, c'était plus clair et j'avais donc commencé à me préparer. J'avais acheté des feuilles pour laisser un mot à ma famille et à mes amis, car je n'étais pas sûr mais je sentais que quelque chose allait se produire dans ma vie.

Puis un soir c'était le 21 mars 2019, j'ai entendu encore cette question "Si je te prenais aujourd'hui, viendrais-tu ?", je ne sais pas pourquoi j'ai changé ma réponse : "Tu connais mon coeur, tu sais que je veux partir mais si tu as besoin de moi ici, que ta volonté soit faite".

Depuis cet exact moment, la voix ne s'est plus manifestée.

 

Quelques semaines après, j'ai commencé à me sentir faible, malade. Je me suis rendu chez mon médecin, qui m'a fait faire des examens et j'ai été conduit en urgence chez un chirurgien, car j'avais développé une tumeur. Le chirurgien m'a dit que si j'avais attendu encore un peu, je serais mort, car cela entrait dans mon sang. Il était étonné, et m'a demandé comment je tenais encore debout. Je n'avais pas eu beaucoup de symptômes, à part cette grande fatigue et un manque d’appétit qui me faisait perdre un peu de poids. Il m'a expliqué que cette fatigue était due à la tumeur et que je me serais endormi en pensant me reposer, mais je mourrais dans mon sommeil, c'est souvent ce qui arrive. Quelqu'un dans le cabinet m'a expliqué que cela est arrivé à un cousin en Angleterre, il avait 25 ans, il est allé se coucher tôt en pensant être simplement fatigué mais il ne s'est jamais réveillé, on a su qu'il avait cette même tumeur, à l'autopsie.

Je n'étais pas affolé, car je comprenais que la personne qui me posait cette question au mois de mars, savait déjà ce qui se passait ou se passerait dans mon corps quand elle venait me voir deux/trois mois auparavant. J'ai donc compris que je ne partirai pas car cette personne voulait que je comprenne que je devais encore rester ici. J'ai subi un traitement douloureux et surtout coûteux. Durant tout ce temps j'étais calme, je savais que j'allais guérir, je n'avais pas de doute là dessus puisque j'avais eu le choix avant même de tomber malade. Mais au contraire, je me désolais presque, de devoir encore subir la vie sur Terre, les questionnements, les difficultés, les épreuves...

Le traitement a duré 8 mois, aujourd'hui je suis guéri.

Je ne vois pas encore la raison pour laquelle je suis resté, mais je sais que ce n'était pas la volonté de Dieu que je parte en 2019. Quand je dis que je ne sais pas pourquoi je suis resté, c'est parce que je n'ai pas reçu de nouvel ordre, pas de nouvelle mission, du moins pas pour le moment, comme si je devais juste me contenter de poursuivre les choses telles qu'elles étaient.

Ce matin, j'ai été encouragé à écrire ceci, car j'entendais le témoignage d'un chrétien qui a vécu une expérience de mort imminente sur la table d'opération et quand on lui a dit qu'il devait rentrer sur Terre, il témoigne avoir plaidé sa cause auprès du Seigneur pour ne pas revenir :

" Je ne veux pas rentrer sur Terre, il y a trop de difficultés, et tu mets des semaines à répondre à mes prières...".

Mais on lui aurait fait comprendre que ce n'était pas pour lui, mais c'était le royaume qui comptait et qu'il était encore utile au royaume. On lui a ensuite montré toutes les personnes à qui il devait parler dans un futur proche.

 

Je dois avouer que je me suis un peu reconnu dans ses arguments, même si mon problème n'est pas le délai de réponse, je sais que Dieu écoute, ça me suffit.

Je ne me sens pas plus utile qu'avant, c'est même bien des fois le contraire. Récemment je pensais à cela quand le Seigneur m'a rappelé une chose.

En 2017, lors d'une évangélisation de nuit, une dame de l'équipe, nouvellement arrivée, me faisait comprendre qu'elle ne se sentait pas à la hauteur. Elle était intimidée par le fait que j'arrivais à sortir un verset correspondant à la situation des badauds qui acceptaient de nous parler dans les rues en pleine nuit, alors qu'elle maîtrisait peu les Écritures. Mais ce que cette dame n'avait pas remarqué, c'est que certaines personnes se laissaient aborder parce qu'elle était là. Elle n'avait pas besoin d'ouvrir la bouche, mais sa seule présence, son âge, et ce qu'elle dégageait, rassurait les personnes qui acceptaient de nous parler, alors qu'en temps normal ces mêmes personnes (nous croisions presque toujours les mêmes) nous envoyaient plus ou moins balader.

Il y a pas besoin de beaucoup pour participer au royaume, et peut-être ne devrions-nous pas négliger l'oeuvre globale de Dieu parce que nous raisonnons par rapport à ce que nous voyons, nous ne nous sentons pas utiles, ou indispensables pour l'oeuvre. Dieu sait pourquoi, il y a des petites, des grandes mains et des mains qui s'ignorent.

 

Dieu n'a prévu aucune page blanche dans nos vies, aucune minute n'est inutile. Je m'en suis rendu compte l'an dernier, même les moments de vides sont utiles car il faut que certains concepts prennent inconsciemment place dans notre raisonnement. Dieu est un Dieu d'ordre.

Google images

Google images

Proverbes 16:4
L'Éternel a tout fait pour un but....
Tag(s) : #TEMOIGNAGES