Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un professeur de l’Université de l’Alberta a été licencié parce que ses opinions sur le sexe (fondées sur le sexe biologique) ont mis certains étudiants mal à l’aise parce qu'ils ne voulaient pas entendre que les hommes sont des hommes et les femmes sont des femmes ...

 

Un professeur d'université perd son poste d'administrateur pour avoir déclaré que «les hommes ne peuvent pas tomber enceintes»

Ses opinions qualifiées d’extrêmes et radicales l'ont rendue « problématique » au point où elle a été contrainte de quitter son rôle administratif. Lorsqu’elle a refusé de partir, elle a été licenciée.

Kathleen Lowrey explique qu'elle a été informée lors de réunions que des plaintes ont été déposées auprès du doyen des étudiants et du Bureau de la divulgation et des droits de l'homme de l'université, sur le fait que ses opinions sur le féminisme mettaient les étudiantes en danger (en danger de quoi ???). Elle ne connaît pas exactement la nature des plaintes - ni qui les a déposées - car elles ont été déposées de manière informelle et anonyme, a-t-elle déclaré.

«Mon président espérait que je démissionnerais de mon poste

 

 

On l’accuse également d’avoir découragé les étudiants d'organiser des événements de fierté (gay), ce qu'elle nie. Cette affirmation qui l'a conduite à conclure que les plaintes étaient centrées sur ses opinions sur le sexe.

 

 

Un professeur d'université perd son poste d'administrateur pour avoir déclaré que «les hommes ne peuvent pas tomber enceintes»

 

À la suite d'une réunion avec le doyen de la faculté, elle a reçu une lettre l'informant qu'elle ne pourrait pas continuer à jouer ce rôle et son départ serait dans le meilleur intérêt du département. Lowrey a déclaré que la lettre n’expliquait pas les motifs de son licenciement.

Lowrey se décrit comme une «féministe critique de genre» qui considère le sexe biologique d’une importance primordiale dans la lutte pour les droits des femmes. Alors qu'il y a quelques années à peine, ce précepte était la norme dans les milieux féministes, il est désormais jugé mauvais et «transphobe».

 

 

 

Avec des informations de :

Thevigilantcitizen

Un professeur d'université perd son poste d'administrateur pour avoir déclaré que «les hommes ne peuvent pas tomber enceintes»
Tag(s) : #SIGNES DES TEMPS APOCALYPTIQUES