Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le compte bancaire a été clôturé par une banque multinationale après que le militantisme LGBT a fait pression sur l'institution financière pour qu'elle cesse de fournir des services à l'entité.

 

Barclays, une banque multinationale britannique d'investissement et de services financiers basée à Londres - sponsor de la Premier League, première division du football anglais -, a accepté de fermer ce compte bancaire car l’organisation est accusée de pratiquer la thérapie de conversion gay, selon le portail pentecôtiste Charisma News.

Image Lesechos

Image Lesechos

La mission chrétienne Core Issues Trust (CIT), qui se présente comme un « groupe de thérapie de conversation pour les personnes qui veulent savoir comment s'éloigner des attractions indésirables et de la confusion des genres », a perdu son compte chez Barclays.

En dénonçant la persécution, CIT a déclaré que "cette décision est venue après la pression d'une campagne sur les réseaux sociaux LGBT" visant le groupe.

 

 

Dans la déclaration, CIT affirme que ses activités "à but non lucratif" offrent un soutien aux "hommes et aux femmes qui cherchent volontairement des changements dans leurs préférences et expressions sexuelles". Le PDG de CIT, Mike Davidson, a déclaré que Barclays n'avait fourni aucune explication sur sa décision et qu'il était prouvé que cette décision résultait d'une campagne agressive dans les médias sociaux découlant du militantisme LGBT.

 

"Le vendredi 3 juillet, des tweets sont apparus pressant la Barclays Bank de cesser de fournir des services à CIT", indique le communiqué.

«Le lundi 20 juillet, Barclays semble avoir accepté cette demande, informant CIT et l'IFTCC que les comptes seront clôturés dans deux mois, à la mi-septembre. La Fédération internationale des thérapies et du conseil, un projet soutenu par le CIT, a également reçu l'avis de clôture », indique le texte.

 

Depuis le 28 juin 2020, CIT fait face à une campagne coordonnée et agressive de militants qui qualifient péjorativement leur travail de « thérapie de conversion ». Ces incitations sur les réseaux sociaux ont été signalées en détail à la commission parlementaire des pétitions, qui invite actuellement à soumettre des preuves d'abus en ligne et en tant que rapports d'incidents graves à la Commission caritative d'Irlande du Nord. Certains des abus reçus ont été signalés à la police , ajoute le communiqué.

 

CIT affirme également qu '"il a reçu plus de 300 appels inconfortables et d'innombrables messages haineux", et leur adresse e-mail a été diffusée sur des sites pornographiques.

 

Le compte en banque d’une organisation chrétienne fermé sous pression du mouvement LGBT

A l’origine, la « thérapie de conversion » est un terme péjoratif, inventé par un activiste gay américain, le Dr Douglas Haldeman, en 1991. Cette expression nomme des extrêmes, tels que l'électrochoc et les techniques d'aversion. Ce sont des techniques abandonnées depuis les années 60.

 

Le directeur du ministère a ajouté que la pression des médias sociaux s'apparentait à une domination mafieuse :

"Une campagne coordonnée a mis notre ministère sous une immense pression et les principaux prestataires de services ont annulé leurs services, une action que nous considérons discriminatoire", a déclaré Davidson.

"Le terme thérapie de conversion est utilisé comme une expression complète destinée à discréditer toute aide que les gens peuvent offrir à ceux qui ont une attirance sexuelle mixte qui préfèrent leur côté hétérosexuel. Cela peut inclure une oreille attentive, des conseils formels ou un soutien spirituel" , a déclaré le directeur.

Le compte en banque d’une organisation chrétienne fermé sous pression du mouvement LGBT

"Si une foule de médias sociaux peut amener une banque à fermer un compte de ministère chrétien, il n'y a pas de place pour les chrétiens bibliquement fidèles. Le Royaume-Uni est en train de devenir un pays extrêmement intolérant. Les principaux prestataires de services ont annulé leurs services à une organisation caritative chrétienne à cause d'une foule, sur les réseaux sociaux" , s'est-il plaint.

 

 

Andrea Williams, directrice de Christian Concern, qui fournit un soutien juridique aux chrétiens ayant besoin d'un soutien juridique, a déclaré que la banque ne résisterait pas aux nouvelles tentatives des militants LGBT contre d'autres organisations chrétiennes.

 

"Si c'est CIT en premier, les églises seront les suivantes", a-t-elle dit. "Si les banques et autres prestataires de services commencent à se plier aux réseaux sociaux en fermant unilatéralement les comptes d'organisations chrétiennes, le Royaume-Uni sera un endroit très difficile pour les ministères chrétiens […] Ce type de diabolisation et de refus de servir un ministère chrétien est un rappelle la façon dont les entreprises juives étaient traitées sous le régime nazi. Nous appelons le gouvernement à briser ce type de règle mafieuse et à affirmer les droits des organisations chrétiennes bibliquement fidèles à être servies par des entreprises sans faire face à cette discrimination intolérante ", a-t-elle ajouté.

 

 

 

Avec des informations de :

CharsimaNews

GospelMais

 

 

 

Avec des informations de :

CharsimaNews

GospelMais

Tag(s) : #NOS FRERES SONT PERSECUTES