Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Boko Haram a mis le feu à l'église et a assassiné le père d'un pasteur.

 

 

Un pasteur d’une église nigériane ayant fui la persécution et résidant aujourd’hui dans un autre pays, partage les terribles détails de la mort de son père, tué pour pour avoir refusé de renier la Bible pour accepter le coran.

 

Les terroristes islamiques de Boko Haram ont incendié l'église dirigée par le pasteur David-Olonade Segun qui vivait avec son épouse, dans une région à majorité chrétienne du sud-ouest du Nigéria. Son ministère pastoral offrait des services scolaires, un orphelinat et un accueil pour des veuves.

Lorsque le ministère s’est étendu vers le nord du Nigeria, où l'islam était la religion majoritaire, il a rapidement été la cible de Boko Haram. Le pasteur était absent lorsque l’attaque frontale a eue lieu, il s’était rendu à une conférence avec ses enfants et son épouse.

 

Les djihadistes se sont rendus chez eux, la mère du pasteur a réussi à s’échapper, mais son père a été capturé. Les islamistes se sont rendus à l’église où ils ont sacrifié le pasteur adjoint et brûlé le temple.

 (Photo: Reuters/Emmanuel Braun)A man holds a sign that reads "Stop Boko Haram" at a rally to support Chadian troops heading to Cameroon to fight Boko Haram, in Ndjamena January 17, 2015.

(Photo: Reuters/Emmanuel Braun)A man holds a sign that reads "Stop Boko Haram" at a rally to support Chadian troops heading to Cameroon to fight Boko Haram, in Ndjamena January 17, 2015.

Ensuite, les soldats de Boko Haram procédé à une mise en scène, en plaçant devant la Bible et le Coran devant le père du pasteur absent, lui demandant de choisir un des livres. L’homme âgé s’est dirigé vers la Bible, il a aussitôt été aspergé de gaz et brûlé vif.

 

« S'ils avaient détruit tout ce que je possédais, cela ne signifierait rien pour moi », a déclaré Segun.

« Mon père a aimé Jésus et m'a appris à être fort ».

 

En fin de compte, le pasteur s’est réfugié d'aller aux États-Unis avec sa famille, où il essaie de recommencer à vivre tout en priant pour son pays.

« Parfois, je pense, Dieu, et si Boko Haram était venu un jour plus tôt ? Je pense que Dieu a décidé de nous sauver pour une raison. J'y pense ... Je prie pour les chrétiens du nord du Nigeria, car ils sont tués tous les jours. »

 

Le Nigeria est le 14ème pays le plus persécuteur de chrétiens au monde selon le classement Open Doors (PortesOuvertes).

 

 

 

Avec des informations de :

Christian Post

Tag(s) : #NOS FRERES SONT PERSECUTES