Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Six responsables gouvernementaux chrétiens ont été jugés en Érythrée. Ils ont été invités à renier leur foi en Jésus, mais ils ont tous refusé.

(photo: Bosnewlife)

(photo: Bosnewlife)

« Nous ne négocierons pas notre foi et continuerons à suivre Jésus ». Les paroles de ces six responsables gouvernementaux chrétiens en Érythrée ont été prononcées le 16 août, lorsque les autorités les ont exhortées à se rétracter pour avoir professé leur foi en Jésus. Ils ont été conduits dans ce qui est décrit comme un "tribunal informel" dans un centre de commandement militaire de la capitale Asmara, où un juge leur a ordonné de renoncer à leur foi en Christ.

 

Après ces réponses, le juge a déclaré avec irritation qu’il « envisagerait les prochaines étapes ».

L'événement s'inscrit dans une intensification de la répression contre les chrétiens dans ce pays d'Afrique de l'Est. Depuis la fin du mois de juin, 150 chrétiens ont été arrêtés à Asmara et à Keren, la deuxième ville du pays, à environ 90 kilomètres au nord-ouest d'Asmara.

 

 

La première arrestation a eu lieu le dimanche 23 juin 2019. Les responsables de la sécurité ont arrêté 70 chrétiens (35 femmes, 25 hommes et 10 enfants) de l'église de la Mission Faith Church of Christ in Keren. C'est la seule église actuellement ouverte dans la région. Ils ont également fermé l'école dirigée par l'église.

 

Le groupe qui a été arrêté à Keren est actuellement détenu dans des conditions très défavorables dans un complexe pénitentiaire appelé Ashufera, près de la ville de Hagaz, à environ 24 km de Keren. Le complexe est composé de tunnels et se trouvé éloigné de la route principale. Les prisonniers seraient forcés de creuser plus de tunnels lorsque la police aurait besoin d'espace supplémentaire pour accueillir plus de prisonniers. Cette intensification de l'action gouvernementale a poussé d'autres chrétiens du Keren à se cacher.

 

 

L’Érythrée se trouve sur la côte de la mer Rouge et opprime sa population, en particulier les chrétiens. Le pays se classe septième sur la liste d'observation de la persécution religieuse dans le monde, par PortesOuverts en 2019.

Depuis 1993, le président Afwerki, ancien combattant révolutionnaire, il a dirigé un régime autoritaire brutal basé sur des violations massives des droits de l'homme, en particulier la liberté de religion. Le pays poursuit sa traque envers les chrétiens. Une fois arrêtés ils sont souvent traités en tant que prisonniers politiques, cantonnés dans des conteneurs en métal où les conditions sont très précaires.

 

Prions aujourd'hui avec et pour nos frères et soeurs en Érythrée. Prion afin que Dieu travaille dans le cœur d'Afwerki pour révéler la vérité de l'Evangile.

 

 

 

Luc 21:12-15

Mais, avant tout cela, on mettra la main sur vous, et l'on vous persécutera; on vous livrera aux synagogues,

on vous jettera en prison, on vous mènera devant des rois et devant des gouverneurs, à cause de mon nom.

Cela vous arrivera pour que vous serviez de témoignage.

Mettez-vous donc dans l'esprit de ne pas préméditer votre défense; car je vous donnerai une bouche et une sagesse à laquelle tous vos adversaires ne pourront résister ou contredire.

 

 

Philippiens 1:20-22

selon ma ferme attente et mon espérance que je n'aurai honte de rien, mais que, maintenant comme toujours, Christ sera glorifié dans mon corps avec une pleine assurance, soit par ma vie, soit par ma mort; car Christ est ma vie, et la mort m'est un gain.

Mais s'il est utile pour mon oeuvre que je vive dans la chair, je ne saurais dire ce que je dois préférer.

 

 

 

 

Avec les informations de :

Guiame

Tag(s) : #NOS FRERES SONT PERSECUTES