réfugiés chrétiens de Syrie

Le ministère de l'Intérieur a reconnu qu'aucun chrétien ne figurait parmi les 1112 réfugiés syriens réinstallés au Royaume-Uni au cours des trois premiers mois de l'année.



Les quatre chrétiens appartenant au groupe des 1 358 réfugiés syriens recommandés par le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) pour être réinstallés au Royaume-Uni ont été rejetés. Seuls les réfugiés musulmans du pays déchiré par la guerre ont été autorisés à se réinstaller.
L'information a été révélée à la suite d'une demande d'accès à l'information présentée par le Barnabas Fund - une organisation caritative qui soutient les chrétiens persécutés.


Dans un communiqué, l'organisation a déclaré :

« Comme l'a récemment rapporté le Fonds Barnabas, sur les 7 060 réfugiés syriens recommandés par le HCR au Royaume-Uni en 2017, seuls 25 étaient chrétiens (0,35%). Cependant, le ministère de l'Intérieur n'a accepté que onze d'entre eux - ce qui signifie que les chrétiens ne représentaient que 0,23% des réfugiés syriens réinstallés au Royaume-Uni l'année dernière

 

L'organisation caritative a expliqué qu'elle a dû « faire des efforts considérables pour obtenir ces chiffres face à ce qui semblait être une tentative soutenue des fonctionnaires du ministère de l'Intérieur d'éviter leur publication ».
L'information a été fournie après que l'organisme de bienfaisance a pris « l'extrême mesure d'obtenir une ordonnance du Bureau du Commissaire à l'information menaçant le ministère de l'Intérieur d'une procédure pour outrage devant la Haute Cour ».


La déclaration poursuit :

« Il est largement admis que les chrétiens, qui constituaient environ 10% de la population syrienne d'avant-guerre, ont été spécifiquement pris pour cibles par les rebelles djihadistes et continuent d'être menacés." Comme les statistiques de l'an dernier le démontrent amplement, il ne s'agit pas d'un soubresaut statistique. Cela montre un modèle de sous-représentation et une preuve significative à première vue de discrimination contre laquelle le gouvernement a l'obligation légale de prendre des mesures concrètes. » (...)

 

 

Traduction libre Schwarze Rose pour Les Observateurs.ch

Via : SOTT