Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Kent Whitaker (REUTERS/Jon Herskovitz)

Kent Whitaker (REUTERS/Jon Herskovitz)

Marié, Kent Whitaker avait deux fils dont l’un, Thomas Bartlett, dit « Bart », qui mentait sur sa formation et falsifiait ses évaluations scolaires. Afin que ses secrets restent cachés, Thomas a décidé de tuer tous les membres de sa famille aidé par deux amis à qui il a promis de partager l’argent de l’assurance vie de sa famille. Kent a survécu à la fusillade, mais pas sa femme Patricia (1952-2003) ni leur fils cadet Kevin (1984-2003). Lorsque Kent commence à découvrir par les enquêteurs que Bart est à l’origine de cette tuerie, il peine à croire. Puis lorsque les preuves deviennent irréfutables, malgré sa peine et ses souffrances il a fini par prendre une position :

« Qu’il soit 100% coupable ou non, je l’aime et je lui pardonne. Il y a des gens qui ne comprennent pas cela, mais cette fameuse nuit, j’aurais dû mourir et Dieu a décidé que je devais vivre. Il est très clair dans mon esprit que Dieu me demande de pardonner. Ce ne fut pas facile. Mais au moment où j’ai choisi de pardonner, la rage, la haine, tout cela a disparu. Tout ce qui m’est resté, c’est la paix. »

Kevin, Patricia, Bart, Kent

Kevin, Patricia, Bart, Kent

Le père a pardonné, mais la justice des hommes a décidé de le condamner à la peine de mort. Kent s’est encore battu pour son fils, pour que la condamnation soit commuée en prison à vie. Il s’est démené pour aller voir le procureur et toutes les personnes qui pouvaient l’entendre, dans le but de sauver la vie de son fils. Ce qu’il a réussi au final avec beaucoup de prières et de soutiens, Kent a une profonde foi en Dieu et il croit fermement à la rédemption. Son fils est actuellement incarcéré à vie.

 « Personne n’a perdu plus que moi dans cette histoire. Je mesure donc bien ce que cela m’a coûté. Je voulais qu’il ait le temps d’avoir une relation avec le Christ et qu’il comprenne que Dieu est capable de pardonner même celui qui a tué sa propre mère et son frère. Bart passera le restant de ses jours loin de la société, mais il aura le temps de faire un usage positif de son temps, si du moins il choisit de prendre cette voie et j’espère qu’il le fera».

 

Cela fait 18 ans que le drame s’est produit, Kent a une nouvelle épouse Tanya, il a écrit un livre paru en 2008 (Murder By Family) et croit toujours à la force du profond pardon, par la force de Dieu.

Kent et son fils Bart, en visite à la prison

Kent et son fils Bart, en visite à la prison

Tag(s) : #DISCUSSIONS BIBLIQUES

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :