Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pour la troisième fois ce mois de décembre, un pasteur s’est suicidé au Brésil. Il s’agit cette fois d’une pasteure, Lucimari Alves Barri d’une église de la ville de Criciuma (Santa Catarina) qui s’est donnée la mort le mercredi 27 décembre.

Les autres, étaient deux pasteurs de l’Assemblée de Dieu (ADD), Júlio Cesar (Rio de Janeiro) et Ricardo Moisés (Paraná).

L'église Quadrangular en deuil !

L'église Quadrangular en deuil !

Lucimari était mariée à un autre pasteur, Sandro Barro. La malheureuse n’a pas laissé de lettre expliquant son geste. Plusieurs pasteurs se sont exprimés sur les réseaux à propos de ces suicides dont en particulier deux autres femmes pasteures.

 

 

Pasteure Aimée Chaves :

« Mon cœur est déchiré par la perte de cette pasteure tant aimée, tant chérie, dévouée à son œuvre et qui a malheureusement choisie d’ôter sa propre vie »

« Il est certain qu’elle n’a pas commis cela parce qu’elle était faible. Plusieurs de nous pasteurs marchons très seuls, nous avons-nous aussi besoin d’amis, de personnes à qui se confier, de personnes qui ne vont pas trahir nos blessures mais au contraire nous aimer et dans la miséricorde.  Nous avons besoin d’amis pour nous orienter et nous comprendre sur le plan humain, sans nous juger, nous devons nous aimer et nous écouter un peu plus sans jugements.

J’ai moi aussi traversé une phase de dépression. J’ai nourri des pensées suicidaires à plusieurs reprises, mais j’ai eu des amis qui m’ont porté avec du cœur, de l’amour et la foi. J’ai mal au cœur de savoir mes collègues si loin de ce qu’ils ont besoin en terme d’amour, d’attention ou simplement d’écoute ».

 

Franciele Batista

« Il est triste de constater que des femmes et hommes de Dieu renoncent à la vie, à cause de la pression et des attaques spirituelles rencontrées tout au long de leurs parcours. (...) Nous sommes toujours présents dans la vie de ceux qui en ont besoin, mais lorsque nous en avons besoin, nous pouvons nous retrouver seuls. Surtout si notre église est la cible de critiques, de jalousies des collègues qui au lieu de se réjouir de l’épanouissement d’une église, préfèrent la jalouser en souhaitant que quelque chose de négatif arrive au pasteur afin d’assister à sa chute pour qu’eux, puissent s’affirmer. »

« Plusieurs ne le savent pas, il y en a même qui pensent que la vie de pasteur est facile et agréable. Ils n’imaginent pas les luttes spirituelles que les pasteurs affrontent (…) »

 

 

Avec les informations de :

GospelPrime

Tag(s) : #SIGNES DES TEMPS APOCALYPTIQUES