La présidente de l'association Info-Sectes alerte ce 11 mai sur la présence à Toulouse de membres de la secte religieuse des «12 tribus », interdite en Allemagne depuis 2013. Elle ferait notamment du « prosélytisme » sur le marché de la ville rose.


 
 
douce
© CBC
 

L'association Info-Sectes s'alarme de l'installation dans le quartier Saint-Aubin à Toulouse de la secte religieuse des «12 tribus», aussi connue sous le nom de «Tabitha's Place». Cette dernière, dissoute en Allemagne en 2013 à la suite de maltraitances sur des enfants, aurait en effet élu domicile dans la ville rose.

Monique Rich, présidente d'Infos-Sectes Midi-Pyrénées, a ainsi lancé une mise en garde et cherche à alerter les autorités. Selon elle, la secte ferait du « prosélytisme » afin « d'attirer des jeunes par le biais de sa boutique » de produits bio ou de son stand sur le marché de Toulouse.

« Châtiments corporels sur enfants » et « traitements inhumains et dégradants »

Dans une décision de ce 22 mars, la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) a donné raison à l'État allemand, qui avait « extrait » une quarantaine d'enfants maltraités il y a cinq ans.

Un journaliste allemand avait en effet placé des caméras de surveillance dans les locaux de la secte et avait réussi à capter des scène de maltraitance. Dans sa décision, la CEDH évoque des « châtiments corporels sur enfants » et des « traitements inhumains et dégradants ». Monique Rich souhaite donc s'appuyer sur cette décision pour soustraire les enfants à la communauté.

Les « 12 tribus », secte religieuse d'inspiration hippie, s'oppose notamment à la scolarisation des enfants. Fondée aux Etats-Unis en 1972 sous l'impulsion d'un couple de fondamentalistes protestants, elle estime qu'il faut reconstruire les douze tribus d'Israël et procède à une lecture littérale de la Bible, se donnant pour but de vivre de la même manière que les premiers Chrétiens. Ils prennent des noms hébreux, vivent en quasi-autarcie et refusent médicaments, vaccins et médecins.


Commentaire : On se demande pourquoi cette secte serait "d'inspiration hippie"? Elle serait plutôt une communauté d'inspiration religieuse.


C'est sur la base de versets bibliques que la communauté prescrit aux parents le châtiment corporel à l'encontre de leurs enfants ou encore l'interdiction de jouer. Elle est également régulièrement accusée de travail dissimulé, ses membres travaillant dans de petits ateliers à l'intérieur de leur domicile. En France, la communauté existe depuis 1983. Elle compterait une centaine de membres. Elle a également des représentants dans plusieurs pays du monde.

En 2001, deux adeptes des « 12 tribus » ont été condamnés dans le Béarn après la mort d'un enfant de 19 mois, faute de soins.