Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La plupart des professionnels semblent avoir peur d'admettre que cela existe d’après le psychiatre américain Richard Gallagher.

Le psychiatre, membre du Conseil américain de psychiatrie et de neurologie et professeur à l'Université de Columbia, est un professionnel reconnu dans son domaine. Il étudie les rapports de possession démoniaque depuis 25 ans et son constat est sans appel : les faits de possession existent.

 

 

Dans une interview au journal britannique The Telegraph, il explique qu'il traite cette question « d'un point de vue purement scientifique ». Habitué à traiter des maladies mentales, il est toujours intrigué quand il se rend compte qu’il s’agit de « quelque chose d'autre ».

« Il y a beaucoup d'autres psychiatres et professionnels de la santé mentale qui font ce que je fais et qui semblent avoir peur de l’admettre », explique-t-il.

« Compte tenu du nombre d’expériences que j’ai pu étudier, aujourd’hui je suis disposé à parler, parce que je ressens que cette obligation ».

Richard Gallagher.

Richard Gallagher.

Gallagher explique qu'il est catholique pratiquant. Pourtant sa première approche de la question s’est produite il y a environ 25 ans, lorsqu’un prêtre a sollicité ses compétences professionnelles afin de déterminer si une femme qui prétendait être attaquée par des « forces invisibles » souffrait réellement d'une maladie mentale.

Après examen de cette femme, le psychiatre a constaté l’apparition spontanée d’ecchymoses.

« Cela ne pouvait pas s’expliquer sur la base d'une pathologie médicale ou psychiatrique », affirme-t-il.  « Elle était complètement lucide, je n'avais jamais été confronté à un pareil cas auparavant. » La femme, qui exerçait la profession de sorcière, savait qu’elle était attaquée par un esprit maléfique.

 

« J'étais sceptique, mais le comportement de la femme qui en plus se disait sorcière l'emportait sur tout ce que je pouvais expliquer par ma formation. Elle pouvait être consciente des secrets de certaines personnes, savoir comment des personnes étaient mortes, des personnes qu'elle n'avait jamais rencontrées, y compris ma mère et son cas mortel de cancer de l'ovaire », se souvient Gallagher.

Six autres personnes lui ont assuré que lors des exorcismes pratiqués sur cette femme, elles l’avaient entendu parler plusieurs langues dont le latin, une lague qu’elle ne maîtrisait pas lorsqu’elle était dans son bon sens.

« Ce n'était pas une psychose; Je ne peux que le décrire comme une capacité paranormale. Je suis arrivé à la conclusion qu’elle était possédée », a-t-il dit.

 

 

Ce manque d’explications scientifiques, lui a permis plus tard, d’aborder la question de la possession différemment.

Dans certains cas, le psychiatre a rencontré des personnes dotées d’une force surhumaine, ou capables de léviter.

Certains pouvaient dévoiler des secrets cachés d’une personne.

« Ce sont des compétences qui ne peuvent être expliquées que par une capacité psychique ou surnaturelle. »

 

 

Dans l'église catholique, l'exorcisme ne peut être accompli que par un prêtre entraîné, ayant la permission de sa haute hiérarchie. Pour les protestants, la délivrance  est relativement courante et se fait surtout dans les églises de « réveil » ou chez les « pentecôtistes ».

 

 

Avec les informations de :

GospelPrime

Un célèbre psychiatre admet que la possession démoniaque est "réelle"
Tag(s) : #OCCULTISME EXTRATERRESTRES, #DISCUSSIONS BIBLIQUES