Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nicaragua

Une épouse prête à tout ?

Daniel et Rosario Ortega

Daniel et Rosario Ortega

« La sorcellerie et ses rumeurs, ne connaissent ni idéologie ni parti politique. C’est quelque chose qui se répand parmi les décideurs du continent. Cela concerne les hommes et les femmes ». Augusto Rotavista Hernandez (Ecrivain et chercheur).

Les femmes ont toujours joué un rôle clé auprès des figures politiques du continent. Marta Sahagun, Eva Duarte de Peron, Isabel de Peron, sont quelques-unes de ces femmes qui ont influencé leurs maris ou leurs amants.  Dans ce même cas de figure, on retrouve l’épouse d’un autre leader, La première-dame du Nicaragua, Rosario Murillo.

En 1979, Daniel Ortega a été connu au niveau mondial comme nouveau leader socialiste latino-américain. Entouré par le peuple, mais aussi par des artistes et les poètes, ses premières mesures l’ont positionné en tant que nouveau leader révolutionnaire à l'image de Fidel Castro. Marié à Rosario Murillo, une femme qui dans sa jeunesse était une grande militante poussée à la clandestinité, elle avait eu plusieurs identités avec des pseudonymes comme Gabriela, Carolina ou Berenice.

Rosario Murillo

Rosario Murillo

« Le cas Ortega et celle qu’on connait comme la sorcière ‘Chayo’, est une illustration supplémentaire du lien entre le pouvoir et les puissances paranormales ». Raquel Musso, historienne.

En 1979 le couple Rosario et Daniel Ortega, accède au plus haut sommet du pouvoir. La femme du Président, n’a jamais caché l’ampleur de sa spiritualité.

« Rosario est une personne politiquement puissante. Intellectuellement elle est très informée ». Raquel Musso

« Il se dit qu’elle est le vrai pouvoir derrière le trône de Daniel Ortega. Elle serait la manipulatrice et l’exécutrice, celle qui contrôle le pouvoir et qui s’intitule elle-même, sorcière ». Felipe Gaytan (sociologue, spécialiste des religions)

Rosario, ou la sorcière Chayo, aurait échangé l’intégrité de sa propre fille née en 1967, pour maintenir son mari au sein du parti et dans le Gouvernent. En 1998, Zoilamérica Narváez la belle-fille du Président et fille de Rosario, dénonce des faits d'inceste. Sa mère aurait permis que son beau-père lui fasse subir des agressions sexuelles rituelles depuis l'âge de 11 ans. En 2013, sous la forte pression de sa propre mère, elle quitte le pays pour s'exiler au Costa Rica.

Fidel Castro et Daniel Ortega

Fidel Castro et Daniel Ortega

Après plus de 30 ans, le couple semble avoir trouvé la recette pour se maintenir au pouvoir, ce qui semble étrange aux yeux des opposants qui nomment son Gouvernent : Le règne de Merlin. Faisant allusion aux divers enchantements et sorcelleries qui s'y pratiquent.

Les sorciers dans les hautes sphères du pouvoir (Partie VII fin)

« Beaucoup de personnes évoquent avec effroi le cas Ortega au Nicaragua. Ernesto Cardenal, un prêtre et homme politique auparavant proche du couple, a affirmé que Ortega avait beaucoup d’activités qui devait se réaliser la nuit, il parlait de rituels occultes. » Felipe Gaytan

« Toutes leurs décisions font d’abord l’objet de consultations auprès des sorciers. Rien n’est laissé au hasard, y compris les fleurs qui se trouvent dans leur résidence. Même ces fleurs qui ornent leur domicile ou qui se trouvent près de lui lors des discours, sont d’abord passées entre les mains des sorciers. » Augusto Rotavista Hernandez

Ortega semble-t-il, a toujours gagné les élections de manière indiscutable. Il a toujours le soutien populaire. Sa belle-fille affirme que le peuple découvrira tout sur eux après leurs morts.

Couple Ortega

Couple Ortega

Pourquoi les leaders s’inclinent-ils devant le pouvoir de leurs sorciers ?

 

« En premier lieu, il y a la peur, la peur de devoir affronter le monde. Ensuite, pour résoudre des problèmes et enfin pour s’orienter. Tout cela signifie chercher de l’appui pour avoir du pouvoir et le contrôle ». Felipe Gaytan

« En réalité ils essayent de gérer des sentiments très humains comme la peur, le manque de confiance en soi, l’insécurité. Mais c’est aussi cette ambition démesurée qui les pousse à convoiter ce que d’autres possèdent ». Felipe Gaytan

Les sorciers dans les hautes sphères du pouvoir (Partie VII fin)

« Celui qui a le pouvoir peut demander ce qu’il veut. En réalité, celui qui détient le pouvoir c’est le sorcier. C’est ce que la majorité des gens ne comprennent pas » Gustavo Lencina (chercheur en spiritualité indigène)

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :