Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

1,5 p.

 

Une vie difficile à reconstruire après être née dans un foyer qui pratiquait le satanisme.

Témoignage : Jennifer Bonnette

L'histoire de Jennifer Bonnette expose la souffrance à laquelle une personne peut être confrontée. Elle a subi des rituels sataniques imposés par ses propres parents.

« Il y avait des choses sexuelles que je devais faire, des choses sexuelles que j'ai vues et des sacrifices auxquels j’ai assisté. Je me détestais. Je ne savais pas qui j'étais. », a-t-elle déclaré au Club 700.

« Je me souviens d'un rideau noir, de l’odeur de mort, l’odeur de la sueur, nous marchions dans un couloir. Je me souviens des pentagrammes sur le mur, des coupes dans lesquelles nous buvions du sang. J’ai souvent  été violée. »

 

À l'âge de huit ans, Jennifer se tailladait et se coupait même le corps dans l'espoir que les abus cessent, mais cela n'a servi à rien.

« J'ai coupé mes parties intimes », dit-elle, se souvenant qu'elle a aussi entendu des voix qui lui disaient que c'était inutile. Ce n’est que à l’âge de 9 ans que les abus ont cessé. Jennifer devait faire face à ses traumatismes et en quête d’identité, elle s’est perdue.

A l’âge de 16 ans, elle est tombée enceinte, ce qui a fortement déplu à sa mère qui l’a faite avorter avant de la chasser du domicile familial.

« Elle m'a dit de ne jamais la contacter, ni elle ni quelqu'un de sa famille. Ça m'a fait quelque chose. Toute cette colère et cette haine, ont produit en moi une volonté de survivre et de réussir.  C'est presque comme si cela m’avait motivé ».

 

Jennifer s’est réfugiée dans la famille de son petit ami, ils se sont se sont mariés. Pourtant ce mariage lui a causé davantage de souffrance. Pendant 16 ans, Jennifer a été dépendante à l'alcool et à la drogue. Son mari l'agressait physiquement et sexuellement.

« Je ne savais pas que je pouvais demander de l'aide et j'avais peur. Il a menacé de me tuer si je partais », raconte-t-il.

 

Ce n’est qu’à 34 ans et déjà mère de quatre enfants, qu’elle a eu le courage de fuir avec deux de ses plus jeunes enfants. Elle s’est d’abord rendue dans un refuge avant de finir à la rue, perdant ainsi la garde de ces enfants après son divorce. Jennifer a vécu l’enfer de la drogue. Après son divorce, elle a plongé dans la drogue durant 10 ans, entre hôpitaux psychiatriques et centres de réhabilitation.

« J’entendais ces voix qui me disaient que j’étais une erreur, une perdante. C'était une destruction continue et c'était de pire en pire. »

A 44 ans, alors qu’elle vivait dans son véhicule tout en travaillant comme serveuse, elle rencontre une chrétienne qui l'invite à vivre avec elle en lui disant qu'elle a été envoyée par Dieu pour l'aider.

« Quand elle a dit que Dieu l’avait envoyé, j’ai eu l’impression qu’il voulait peut-être me sauver ».

Encore une fois, Jennifer a essayé une cure de désintoxication pour se débarrasser de l’addiction à la drogue, mais elle a échoué. Seulement cette fois, pour la première fois de sa vie, elle a senti que quelqu'un pouvait et voulait l'aider.

« Je me suis mise à genoux, j'ai commencé à pleurer. J'ai dit : Si tu es Dieu et que tu es réel, j’ai besoin de toi, parce que je n’arrive pas, je ne peux pas arrêter.  Viens m’aider. »

 

Après cette toute première prière, elle a rencontré un pasteur qui l'a aidée à entrer dans le programme de réhabilitation confessionnel, Teen Challenge. Après quelques mois, à 44 ans, elle a donné sa vie au Christ.

« Jésus m’a complètement libéré de l’addiction à la drogue dès que j’ai franchi la porte du centre de réhabilitation chrétien. J’ai pu me concentrer sur lui et me débarrasser de toute la douleur, la souffrance et les tourments dans lesquels je me trouvais. J'ai eu beaucoup d'oppression. Ils m'ont aidé à travers le processus de libération de ma peur et de ma colère. Ils m'ont aidé à surmonter la douleur et à la libérer ».

 

 

Avec des informations de :

GospelPrime

Tag(s) : #TEMOIGNAGES DE CONVERSION

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :