Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les chrétiennes iraniennes Maryam Rostampour et Marziyeh Amirizadeh lancent un appel au nom de tous les chrétiens persécutés, demandant au monde d'entendre le cri de ceux qui n'ont pas renié le nom du Christ.

Les deux ont été arrêtées en 2009, par le gouvernement iranien à cause de leur foi. Pendant 259 jours, elles ont subi des interrogatoires, la torture mentale. Elles ont été accusées d’apostasie, de blasphème et de promotion du christianisme.

 

 

Nées dans des familles musulmanes, Maryam et Marziyeh se sont converties au christianisme alors qu’elles étaient encore jeunes lors d’un cours de théologie en Turquie en 2005. Quatre ans plus tard, elles ont été arrêtées par le régime des Ayatollahs et condamnées à la pendaison.

À plusieurs reprises, leurs familles ont également été menacées par la police. L'islam est la religion officielle en Iran et les autorités nationales interdisent aux minorités religieuses de pratiquer leur foi. Ceux qui abandonnent officiellement l'islam sont considérés comme des infidèles et sont généralement arrêtés, torturés et tués.

biblicalnewsreport.com

biblicalnewsreport.com

Lors d'une séance plénière sur la liberté religieuse organisée par le Département d'État américain, les chrétiennes ont raconté comment Jésus-Christ est intervenu pour elles.

Pendant leur incarcération, elles ont été agressées et n'ont reçu aucun traitement médical ni même un médicament.

De plus, elles ont été forcées de participer à des prières islamiques et n'avaient pas accès à la Bible.

« Ce qui nous a aidé à supporter tout cela était notre relation personnelle avec le Christ et l'amour de Dieu pour nos vies. A plusieurs reprises, nous avons dit aux responsables de la prison : "Jésus est notre Seigneur et vous ne pouvez pas nous le retirer" », a déclaré Marziyeh.

 

 

Après des pressions internationales importantes de la part des autres gouvernements, des ministères chrétiens et des groupes de défense, l’Iran a libéré les deux femmes.

Pourtant, juste avant leur sortie de prison, elles étaient menacées par des agents du renseignement, qui ont affirmé qu’elles seraient quotidiennement surveillées et qu'elles ne seraient jamais en sécurité.

Ils ont également cité pour intimidation, des noms de pasteurs qui ont été tués. « Vous pouvez mourir dans un accident » ou « votre maison peut prendre feu » étaient quelques-unes des menaces des agents. Maryam et Marziyeh ont pu quitter l'Iran en 2010.

 

 

Avec les informations de

ChristianPost via GospelPrime

Tag(s) : #NOS FRERES SONT PERSECUTES