Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Je travaille dans un hôpital psychiatrique. Les voisins d’un jeune homme nous ont appelés, affirmant que le garçon criait la nuit. Ils entendaient aussi des hurlements d'animaux provenant de chez lui et le voisinage ne supportait plus ces bruits. Son appartement pourrait facilement être le décor de n'importe quel film d'horreur : des rideaux cousus l’un à l’autre, des dessins et des phrases écrites sur le mur à la craie; une sorte d'autel au milieu de la pièce avec des bougies allumées et des vieilles photos d'une jeune femme. Pendant qu’on l’emmenait, un assistant a soufflé sur une des bougies, et le garçon s'est mis à crier : "NE FAITES PAS CELA, ELLE N'AIMERA PAS, ELLE AIME LA CHALEUR". Avant de partir, bien sûr, nous avons éteint toutes les bougies, car nous allions l'emmener à l'hôpital pour un traitement. Le plus étrange, c'est que, pendant le temps qu'il passait avec nous, les voisins ont rappelé le service pour se plaindre qu’on n’avait pas fait notre travail, car le garçon continuait à faire du bruit la nuit. ©AF

illustration

illustration

J'avais 12 ou 13 ans lorsque mes parents m'ont envoyé dans un camp pour jeunes. Un soir, nous avons décidé d'aller dans une église à proximité. Le bâtiment était très ancien et il y avait un dôme avec des fenêtres à l'endroit où la cloche était censée se trouver. L'ensemble de la zone semblait abandonné et protégé par une clôture. Nous avons sauté et nous sommes entrés dans l’édifice. Au milieu de la pièce se trouvait un énorme trou dans le sol avec des planches de bois sur le dessus. À ce moment-là, nous avons entendu un bruit provenant du trou. Nous étions totalement silencieux, pensant que quelqu'un faisait une blague, mais le bruit devenait de plus en plus fort. Nous sommes sortis en courant et, en regardant en arrière, nous avons vu une personne au sommet de la tour tenant une torche. Nous n’avons plus jamais parlé de cette histoire. © Людмила Костян

Églises abandonnées en Russie

Églises abandonnées en Russie

Au village les aînés nous interdisent toujours de nous rendre dans certains endroits. Depuis de longues générations une sorte de feu ressemblant à un serpent-volant apparaît dans la nuit dans un coin précis du village. Un cousin de la ville nous a rendu visite. Il s’est moqué de nous lorsque nous lui avons parlé du serpent de feu, un soir où il faisait déjà noir et où le seul raccourci pour éviter la longue route principale pour rentrer était le lieu interdit. Il nous a dit que nous étions enfermés dans des légendes irréelles et nous a poussé à prendre ce raccourci. Quelques instants seulement après, le feu est apparu, nous avons tous fui, lui le premier. Une fois à la maison il a appelé sa mère, le lendemain il est rentré chez lui. Plusieurs personnes ont déjà pu filmer cette apparition. © BTT

Encruzilhada

Encruzilhada

Des amis et moi sommes allés passer un week-end dans une autre ville. Dans un quartier proche de notre hôtel, nous avons aperçu une école abandonnée que nous avons décidé d'explorer par curiosité, avant de tomber sur un gros tas d'ordures. Beaucoup de choses n'étaient pas en bon état, y compris un phonographe. Il était couvert de saleté et de poussière, il ne fonctionnait pas. Nous n'avons rien pris et nous sommes partis. Lorsque nous étions déjà dans la rue principale, nous avons entendu le phonographe jouer de l'intérieur de ce bâtiment. Cela a commencé avec un son grave, mais ensuite il est devenu si fort que cela m'a effrayé à mort. Je pensais que j'étais fou, jusqu'à ce que mes amis disent qu'ils l'ont entendu aussi. © ideer

illustration

illustration

Vers l’âge de 8 ans j’avais décidé d’être athée même si je suis née dans une famille évangélique. Mais un évènement m'a vite fait changer d'avis. Comme j’habitais à la campagne, j’avais cette liberté de passer de longues heures seule à marcher dans les bois. On entendait dire qu’une créature surnaturelle habitait ce bois, comme je ne l’avais jamais vu, j’ai attribué cela à plusieurs légendes inventées par les adultes pour nous effrayer. J’avais pour habitude d’aller dans le bois après les tempêtes pour ramasser les fruits sauvages tombés des arbres. Ce jour n’était pas différent, mais alors que je marchais, quelque chose de fort a attiré mon attention à quelques mètres sur ma gauche. Lorsque j’ai tourné la tête vers cette direction, un IMMENSE serpent me fixait. Il était enroulé sur lui-même et était bien plus grand qu’un anaconda, il ne semblait pas être un simple animal, j’ai perçu quelque chose d’«humain » chez lui. Les quelques secondes que j’ai pu le fixer, j’ai constaté qu’il était extrêmement calme, il m’observait sans bouger. Mes jambes ne m’ont pas laissé réfléchir longtemps à ce que je voyais, me voilà en train de courir comme jamais dans ma vie. Une fois chez moi, je me suis caché sous mon lit où je suis resté plusieurs heures. Je n’oublierai jamais ce serpent. Aujourd'hui j'ai 41 ans, je sais ce que j’ai vu. © CM

illustration
illustration

illustration

Tag(s) : #TEMOIGNAGES

Partager cet article

Repost1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :