Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

En Occident, centre historique du monde chrétien, l’affiliation religieuse est en chute libre. En revanche, la foi chrétienne connaît une croissance rapide dans l’hémisphère Sud, notamment dans de nouveaux centres comme l’Afrique ou la Chine.

© iStock - Des fidèles en train de célébrer un culte dans une église de Bujumbura au Burundi

© iStock - Des fidèles en train de célébrer un culte dans une église de Bujumbura au Burundi

D’après la 3e édition de la World Christian Encyclopedia (Encyclopédie chrétienne mondiale), le pourcentage de chrétiens dans la population mondiale est passé de 34,5% en 1900 à 32,3% en 2020. Cette stabilité relative cache une bascule, selon L’analyse mondiale de Lausanne dans un article du mois de mars. 

Dans l’hémisphère Nord, le christianisme a beaucoup décliné au cours des 120 dernières années. Ce déclin est particulièrement marqué en Europe occidentale, qui est désormais considérée comme post-chrétienne, avec une chute de 95% à 76% de chrétiens, sachant que la grande majorité des Européens qui se disent chrétiens n’ont qu’une vague affiliation avec une Eglise traditionnelle. En Amérique du Nord, le taux de chrétiens est passé de 97% à 72%, même si les Etats-Unis demeurent la nation la plus fortement chrétienne au monde.

 

Croissance en République Démocratique du Congo

Mais sur la même période, le christianisme a connu une forte croissance dans l’hémisphère Sud, notamment en Asie de l’Est, avec l’essor de l’Eglise coréenne et des Eglises de maison chinoises. En Amérique latine, traditionnellement catholique, les nouvelles Eglises pentecôtistes-charismatiques représentent désormais près de 30% de la population. En Afrique, le pourcentage de chrétiens est passé de 9% en 1900 à 49% en 2020, ce qui en fait le continent le plus chrétien. Cette croissance a été encore plus spectaculaire en République Démocratique du Congo : de 1% à 95%, même si les problèmes sociaux montrent que la foi chrétienne a besoin de s’enraciner davantage.

Alors qu’en 1900, 82% des chrétiens vivaient en Europe en en Amérique du Nord, ils ne sont plus que 33% aujourd’hui. On assiste donc à un basculement sans précédent, du Nord vers le Sud, du centre de gravité du christianisme mondial. Même en Occident, l’immigration, africaine en Europe et latino-américaine aux Etats-Unis, compense le déclin du christianisme au sein de la population blanche majoritaire.

 

evangeliques.info

Tag(s) : #DISCUSSIONS BIBLIQUES

Partager cet article

Repost1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :