Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Combien de bibles avez-vous chez vous ? Une seule ? Deux ? Cinq ? Dix ? Dans notre société, les bibles sont faciles à acheter et à lire. Mais dans ces pays de l'Index Mondial de Persécution des Chrétiens, ce livre est un objet dangereux.

Et si vous n'aviez pas le droit de posséder une bible ?

Bahia serrait sa Bible dans ses mains alors qu'on la traînait hors de sa maison. Les femmes et les hommes la battaient. Les coups pleuvaient sur tout son corps. 

«Pourquoi me frappez-vous?», criait Bahia.

«Tu es chrétienne!», lui répondaient ses agresseurs. «Tu n’as plus rien à faire ici! Pars!»

«Je vis ici! C’est ma maison!», a rétorqué Bahia.

Elle n'a pas pu se protéger des coups et le sang s'est mis à couler. Une personne lui a saisi le bras gauche, une autre le bras droit. Bahia a serré sa bible contre elle et l'a protégée aussi longtemps qu'elle a pu. Finalement, quelqu'un la lui a arrachée en disant :

«Nous allons brûler ce livre!»

 

Ils l'ont emmenée. Elle n’avait plus sa bible. Pour elle, le fait d'avoir la Parole de Dieu était une preuve de sa foi en Jésus, la raison pour laquelle elle était battue.

L'histoire de Bahia est hélas courante dans bien des endroits du monde. De nombreux pays hostiles au christianisme remettent la Bible en question, limitent son utilisation et parfois l’interdisent.

 

Un livre source de vie 

 

Islèm (pseudonyme) est une croyante secrète d'Afrique du Nord. Elle doit cacher sa foi chrétienne. «Ma famille croit que je suis toujours musulmane» raconte-t-elle. Son propre père ne sait pas qu'elle est chrétienne, ou même qu'elle possède - et lit - la Bible. 

Islèm a commencé à s'intéresser au christianisme via Internet. «Je pensais qu'il n'y avait aucun chrétien en Afrique du Nord. Je pensais que je serais peut-être la première chrétienne d'Afrique du Nord.»

Elle a fini par contacter un pasteur, qui lui a envoyé un cadeau. Elle raconte :

«Un jour, une jeune femme est venue avec son frère pour me donner une bible. Elle était envoyée par ce pasteur. Je suis allée à un groupe d'étude biblique avec eux. C'était la première fois que je lisais la Bible. Et le pasteur, qui expliquait les versets, m'a même montré comment tenir la Bible entre mes mains.» 

Le pasteur prêchait sur Jean 14:6 – «Je suis le chemin, la vérité et la vie.» 

«J'avais l'impression qu'il répondait à mes interrogations personnelles» explique Islèm. «Ce jour-là, je suis devenue chrétienne.»

Pour Islèm, la Bible n'est pas un livre commun: il est source de vie. 

«Pour moi, lire la Bible était un besoin semblable à de la nourriture. Je voulais en lire toujours plus.»

Vos prières et votre soutien permettent de fournir plus de bibles à des croyants clandestins comme Islèm.

 

Mais aussi un livre dangereux

 

Imaginez que vous creusiez le sol sous un buisson. Vous dégagez une boîte qui contient votre bible. Vous la retirez pour lire la Parole de Dieu avec votre famille, en secret.

Imaginez ne pas avoir la Bible dans votre propre langue, car le gouvernement en interdit la traduction.

Imaginez que vous quittiez vos traditions pour venir au christianisme. Désormais, votre maison et votre famille sont en danger parce que vous avez la Parole de Dieu chez vous. 

Imaginez que vous soyez en danger de mort parce que vous possédez la Bible.

Toutes ces situations sont bien réelles. De nombreux chrétiens y sont confrontés là où la Parole de Dieu est une cible. Et pourtant, ils ont désespérément besoin de la Bible dans les endroits où il est difficile de suivre Jésus. Sa Parole est le pain qui soutient leur foi.

Partout où ils le peuvent, des partenaires de Portes Ouvertes risquent leur vie pour distribuer des bibles.

 

Rarement interdit, souvent contrôlé

 

Dans de rares cas, la Bible est totalement illégale, comme en Corée du Nord. Mais le plus souvent, son utilisation est étroitement contrôlée par le gouvernement ou la communauté dominante. Le fait que la Bible ne soit pas juridiquement interdite ne signifie pas qu’elle soit facilement accessible. Dans beaucoup de pays musulmans par exemple, les autorités permettent aux chrétiens d’avoir une bible, mais seulement sous de sévères restrictions.

Dans d'autres endroits du monde, la loi peut autoriser la possession d’une bible, mais les familles ou les communautés s'y opposent activement, ce qui rend la Bible effectivement illégale. Et dans certains pays, des régions peuvent autoriser la Bible, tandis que d'autres contrôlent étroitement son utilisation ou l'interdisent.

 

Ces nations où la Bible est indésirable

 

Quels sont les endroits où la Bible dérange le plus? Quelques exemples parmi les plus marquants :

 

  • En Corée du Nord les enfants ignorent ce qu'est la Bible tant qu’ils ne savent pas garder un secret. Si par mégarde ils disent qu’il y en a une à la maison, c’en est assez pour que leurs parents soient arrêtés ou tués. Les bibles sont enterrées pour être cachées.
  • Aux Maldives, seul un étranger peut avoir légalement une seule bible et dans sa propre langue. Il n'existe pas de traduction complète de la Bible dans la langue locale.
  • En Chine, les bibles sont autorisées, mais elles font l'objet d'une surveillance et d'une réglementation accrues. Elles ne sont officiellement disponibles que dans les librairies chrétiennes autorisées par l'État, qui souhaite savoir qui achète ce bien dangereux. Pourquoi? Parce que la Bible change les gens. C'est une livre de vie. 
  • En Arabie Saoudite, il est permis d'apporter une bible si vous êtes étranger, mais si vous la lisez en public, ou si vous partagez votre foi, vous risquez la prison.
  • Dans de nombreux autres endroits, seuls les chrétiens des églises traditionnelles et les étrangers peuvent ouvrir une bible en privé. Le moindre faux pas peut entraîner de graves sanctions.
  • Comme on peut s'y attendre, les pays figurant dans les 10 premiers pays de l’Index Mondial de Persécution des Chrétiens restreignent fortement l'accès à la Bible.
  • D'autres pays ont une législation très restrictive. Au sultanat de Brunei, par exemple, le simple fait d'avoir une copie de la Parole de Dieu chez soi peut amener la persécution. L'importation de bibles est interdite et les chrétiens qui accèdent aux versions électroniques de la Bible doivent être très prudents pour éviter toute accusation de diffusion du christianisme.
  • En Asie Centrale, des églises ont vu des bibles confisquées et les fidèles ont été lourdement sanctionnés. Les chrétiens d’arrière-plan musulman sont les plus exposés. Ils risquent d'être emprisonnés et torturés. C'est la preuve que même lorsque la Parole de Dieu est tolérée, elle peut être saisie à tout moment et son propriétaire arrêté. Tout dépend de qui possède la Bible et pourquoi.
  • Dans les prisons érythréennes ou iraniennes, des pages de la Bible sont cachées, partagées et mémorisées. 
Tag(s) : #NOS FRERES SONT PERSECUTES

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :