Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un projet de loi présenté dans l'État américain du Maryland démontre la motivation extrême des militants pro-avortement : le texte propose de dépénaliser la mort des bébés jusqu'à l'âge d'un mois.

 

L’American Center for Law and Justice (ACLJ), qui a publié une déclaration notant que « la session législative du Maryland bat son plein et, une fois de plus, les défenseurs de l'avortement poussent leur programme radical d'avortement ».

Il existe d'autres projets de loi en cours de débat dans l'État qui proposent de légaliser l'avortement indépendamment d'un changement de précédent juridique établi par la Cour suprême des États-Unis.

 

Cependant, l'ACLJ affirme que le projet de loi 669 du Sénat du Maryland - également connu sous le nom de Pregnant Person's Freedom Act of 2022 - semble à première vue n'être qu'une initiative pro-genre-idéologie, en remplaçant le terme «femme» par «personne enceinte» dans les références officielles.

Les détails dans les articles du texte montrent cependant un activisme qui va au-delà de la tentative de légalisation de l'avortement au niveau de l'État, car il existe des mécanismes établis qui empêchent qu'une « personne enceinte » fasse l'objet d'une enquête pour « avoir interrompu ou tenté d'interrompre » leur propre grossesse, selon les informations de WND.

https://www.wnd.com/2022/03/lawmakers-consider-legalizing-letting-baby-die/

https://www.wnd.com/2022/03/lawmakers-consider-legalizing-letting-baby-die/

 

« Le projet de loi propose également une révision de la loi sur l'homicide/l'homicide fœtal qui servirait à entraver l'enquête sur les décès d'enfants non liés à l'avortement. En d'autres termes : ce projet de loi légalisera effectivement l'infanticide », a rapporté l'ACLJ.

« Le libellé exact du projet de loi stipule : ‘Cet article ne peut être interprété comme autorisant une quelconque forme d’enquête ou de sanction pour une personne […] victime d’un […] décès périnatal lié à une omission ». En d'autres termes, un bébé né vivant et en bonne santé pourrait être abandonné et laissé mourir de faim ou geler, et rien ne pourrait être fait pour punir ceux qui ont participé à cette mort cruelle.

« Le projet de loi comprend également un article qui permettrait à 'une personne d'intenter une action en dommages-intérêts si elle a fait l'objet d'une arrestation illégale ou d'une enquête pénale pour une violation de cet article entraînant... un décès périnatal' », a-t-il averti. ACLJ.

 

Ainsi, « si un bébé est mort parce qu'il a été abandonné et que la police enquête et finit par arrêter la personne responsable de la mort du bébé, alors la femme pourrait poursuivre la police et recevoir une compensation monétaire pour avoir fait l'objet d'une enquête et être arrêtée ».

La déclaration de l'ACLJ souligne que le pire est que le libellé du projet de loi « n'a pas de définition claire », de sorte que « le projet de loi peut empêcher toute enquête sur la mort de bébés au moins sept jours APRÈS la naissance, et peut s'étendre aux bébés jusqu'à l'âge de quatre semaines ! ».

Cette largeur de langage s'explique par le fait que le terme "périnatal" n'a pas de définition légale, et les livres médicaux disent que cette période commence entre « la 20e et la 28e semaine de gestation et se termine entre 1 et 4 semaines après la naissance ».

 

https://aclj.org/pro-life/maryland-legislature-considers-sick-bill-that-could-legalize-infanticide-up-to-28-days-after-birth

https://aclj.org/pro-life/maryland-legislature-considers-sick-bill-that-could-legalize-infanticide-up-to-28-days-after-birth

 

Étant donné que l'État du Maryland a déjà une loi de « sphère de sécurité » permettant à une mère d'abandonner un bébé sans pénalité, « il n'y a absolument aucune raison pour que le projet de loi 669 du Sénat du Maryland tente d'empêcher une enquête sur quelqu'un qui a laissé mourir votre bébé ».

 

En 2012 déjà :

Un article très choquant publié par le site internet  Journal of Medical Ethics publié le 23 février 2012, intitulé : " After-birth abortion : why should the baby live ? "
Traduction      " Avortement post partum : pourquoi le bébé devrait-il vivre ?"
En gros ces deux éthicistes que sont Alberto Giubilini et Francesca Minerva, défendent l'idée qu'une société qui autorise l'avortement, devrait autoriser qu'on assassine également les nouveau-nés.
 

L'argument principal : Toutes les raisons qui poussent une femme à avorter lorsque l'enfant est dans le ventre, ne disparaissent pas lorsque le bébé est né. Donc on devrait aussi pourvoir le tuer une fois sorti du ventre.

 

https://jme.bmj.com/content/39/5/261.short
https://jme.bmj.com/content/39/5/261.short

https://jme.bmj.com/content/39/5/261.short

Des pro-avortement présentent un projet de loi dans le Maryland légalisant la mort des bébés jusqu'à 1 mois (28 jours après la naissance !)
Tag(s) : #SIGNES DES TEMPS APOCALYPTIQUES

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :