Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2 pages

Il s’est produit quelque chose à Lucknow, capitale de l’Uttar Pradesh (Inde) en 2002. Un phénomène qui a poussé beaucoup de personnes à s’enfermer chez elles et à perdre le sommeil.

Les premiers récits datent de 2001, quand une dizaine de personnes a affirmé avoir vu une créature mi-homme mi-singe. Cette créature apparaissait pendant la nuit et elle s’attaquait directement aux individus. Les témoins affirment que la créature a mordu et griffé une centaine de personnes. La plupart des victimes dormait sur les toits de leurs maisons, habitude courante en temps de fortes chaleurs. La psychose a poussé plusieurs personnes vers la mort, car en entendant le cri de quelques victimes, d’autres s’affolaient en essayant de s’enfuir. Quelques-unes sont tombées des toits et d’autres sont mortes en escaladant les murs pour fuir la créature démoniaque.

Des légendes qui n'en sont pas : Les attaques du Muhnochwa (mis à jour)

La créature semblait être capable de changer d’apparence. Elle était capable de ressembler à un robot, à un chat, ou à un singe.

Une femme raconte par exemple que la créature qui lui a mordu la main ressemblait à un chat, tandis que lorsqu’elle s’est attaquée à son mari, sa main s’était transformée en métal. Les voisins du couple affirment de leur côté, qu’ils ont vu une sorte de singe d’environ 1m20, mais lorsqu’ils étaient sur le point de le saisir, le singe s’est transformé en chat, avant de s’enfuir.

 Les médecins qui ont reçu les victimes, ont confirmé que les morsures semblaient provenir d’un même animal. La police a alors offert une récompense à celui qui parviendrait à prendre une photo de la créature. Pourtant, aussi vite que cette histoire a commencé, elle s’est également terminée. La créature n'a plus été vue, la population s'est calmée.

illustration

illustration

En 2002, alors que l’histoire de l’homme singe commençait à tomber dans l’oubli, les habitants de la même région ont remarqué des lumières dans le ciel.

Deux objets distincts apparaissaient dans le ciel au même moment. L’un ressemblait à ce qu’on a déjà entendu un peu partout, un disque volant; l’autre objet avait plutôt la forme d’un grand insecte.

L’objet en forme de disque pouvait être vu des habitants de Lucknow, tandis que l’objet en forme d’insecte, était si grand qu’il était visible par ceux qui habitaient aussi à 80km de la ville. Les deux objets bougeaient à des vitesses différentes, tous deux émettaient des lumières. Un magistrat local aurait réussi à les filmer. Puis ces lumières ont tout simplement cessé d’apparaitre avant de réapparaitre à nouveau quelques jours plus tard.

Mais cette fois, les lumières n’étaient pas simplement vues par les résidents, mais elles se sont rapprochées de certains habitants de manière hostile. Il y avait d’autres petites sphères lumineuses qui semblaient sonder la zone.

Les attaques sur des personnes étaient le fait de l’objet en forme d’insecte qui survolait des individus et émettait des lumières rouges et bleues qui arrachaient des morceaux de chair du visage des victimes ciblées. Un mois après, ce sont des dizaines de personnes d’une centaine de villages alentours qui ont été attaquées, et pour certaines tuées, par ces lumières. Sept personnes sont mortes et beaucoup d’autres ont souffert de graves brûlures.

Des légendes qui n'en sont pas : Les attaques du Muhnochwa (mis à jour)Des légendes qui n'en sont pas : Les attaques du Muhnochwa (mis à jour)
image attribuée au juge qui a filmé un des appareils émettant des lumières sur la population
image attribuée au juge qui a filmé un des appareils émettant des lumières sur la population

image attribuée au juge qui a filmé un des appareils émettant des lumières sur la population

Les médecins ont affirmé que les lésions ressemblaient à des brûlures électriques qui avaient parcouru leurs corps.

Un homme d’âge moyen a été très gravement atteint au ventre, il est mort deux jours plus tard. Une femme d’une cinquantaine d’années, a été touchée aux avant-bras qui ont noirci. 

Des légendes qui n'en sont pas : Les attaques du Muhnochwa (mis à jour)

Plus étonnant encore, durant la semaine, des personnes ont disparu. Dans un rayon de 16 km, plus de 20 personnes ont simplement disparu et à ce jour, personne n’a des nouvelles.

Une partie de la population a harcelé la police pour qu’elle enquête sur la disparition soudaine de ces personnes, mais aussi pour qu’elle protège la population des attaques de lumières venant du ciel.

La police qui se refusait à traiter le phénomène comme un cas surnaturel, a déclaré qu’il s’agissait d’une attaque militaire venant du Pakistan. La population a refusé cette explication, puisqu’un grand nombre de personnes a vu ces choses dans le ciel et personne n’avait des nouvelles des disparus.

Après avoir perdu la foi et la confiance en la police, la population a décidé de former sa propre milice de protection. Les habitants ont démonté les câbles et les antennes de télévision, dans l’hypothèse où cela attirerait les objets volants non identifiés. De même, les radios étaient éteintes la nuit, la population craignait que les ondes attirent ces objets. Certains hommes étaient chargés de patrouiller toute la nuit avec des tambours et en criant des ordres de recul, afin d’éloigner ce qui les attaquaient.

Le journal Times of India, a informé que les services d’intelligence étaient suffisamment inquiets pour envoyer des agents dans la zone attaquée. Ils ont alors construit une réplique de ce que les habitants ont vu en étudiant leurs récits. Ils ont exposé l’objet reconstitué dans le but d’attirer et filmer celui qui se trouvait dans le ciel.

Gigantesque drone ?!
Gigantesque drone ?!

Gigantesque drone ?!

Une nuit vers 1h du matin, les agents ont à leur tour enfin observé ce qu’ils ont décrit comme des flashs de lumières dans le ciel, ressemblant aux flashs que pourrait émettre une photocopieuse en fonctionnement. Les lumières stroboscopiques, ont été émises à trois reprises. 4 jours après, plusieurs ovnis ont été aperçus dans le ciel. Toutes les vidéos et photos faites par les agents ont été classées secrètes, à l’exception de celle qui a été faite par un juge du district local, vidéo qu'on peut retrouver sur internet, mais dont on ne sait pas avec certitude, s'il s'agit de celle du juge, car cela fait déjà 20 ans.

Les agents ont d’abord confirmé aux habitants qu’il s’agissait bien d’un phénomène extraterrestre, avant de changer leur discours. Les médecins et la presse se sont alors mis à parler d’hystérie collective, de phénomène météorologique ou d'invasion d'insectes. Certains ont été accusés de s'être blessé eux-mêmes.

Des légendes qui n'en sont pas : Les attaques du Muhnochwa (mis à jour)
Des légendes qui n'en sont pas : Les attaques du Muhnochwa (mis à jour)

Les habitants étaient si furieux par ces explications que certains d’entre eux ont attaqué un commissariat local. D’autres, s'en sont remis à leurs croyances en offrant des sacrifices pour apaiser les dieux. Le phénomène a cessé comme il est apparu, chacun avec son explication religieuse, naturelle ou surnaturelle, mais personne ne sait où est passé la vingtaine d'individus, disparus sans laisser de traces. 

 

PS : 20 ans après, on voit apparaître des drones-policiers capables de se faufiler entre les branches d'arbres et de s'attaquer directement aux individus. Dans une autre vidéo (je ne la retrouve plus), des chercheurs parlent de "corps synthétique" pour qualifier des hologrammes puissants capables de changer d'apparences et d'interargir (discuter, rire, frapper, etc). L'Inde a-t-elle victime d'un test ou a-t-elle réellement vécu un épisode surnaturel ?

Des légendes qui n'en sont pas : Les attaques du Muhnochwa (mis à jour)
Tag(s) : #OCCULTISME EXTRATERRESTRES

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :