Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pourquoi des pasteurs, des évangélistes et des prédicateurs comme; Todd White, Joyce Meyer ou encore Benny Hinn, ont commencé à s'éloigner de cette théologie après avoir longtemps rempli les églises et les rayons des librairies chrétiennes avec leurs enseignements ? Récemment certains d'entre eux ont publiquement demandé pardon, pourquoi ?

 

La théologie de la prospérité est controversée. C’est une façon de penser, de croire et d’espérer, qui ne correspond pas toujours à la réalité de ce qu’on peut véritablement lire dans la Bible, mais une réponse qui correspond aux aspirations modernes.

Certains défendent, d'autres critiquent, mais peu connaissent l'histoire et les caractéristiques du mouvement néo pentecôtiste qui a vu naître la théologie de la prospérité.

 

Selon le dictionnaire Robert, la théologie est l’étude des questions religieuses fondée sur les textes sacrés, les dogmes et la tradition.

La théologie chrétienne, est une façon particulière d’étudier et d’interpréter la Bible. C’est aussi la raison pour laquelle, il y a autant de branches au sein même du protestantisme, par exemple. Il n’existe pas une théologie chrétienne actuellement, mais des théologies chrétiennes. La théologie de la prospérité est l’une d’elles.

PS : Je vais profiter pour répondre à plusieurs questions communes me concernant, surtout par rapport à cet article délicat qui suit dont j'ai repris les principales informations du site GospelPrime.

Je suis né dans un foyer protestant. Mon grand-père était pasteur évangélique (milieu des années 1970), il est décédé alors que ma mère était adolescente, donc je ne l'ai jamais connu. Je n'ai pas une culture évangélique prononcée, même si plusieurs de mes oncles sont pasteurs évangéliques. Enfant, j'ai fréquenté diverses églises au fil des déplacements de mes parents (évangélique, catholique, luthérienne, presbytérienne, réformée ...),  dans plusieurs villes et pays. J'ai été baptisé à l'âge de 15 ans dans une église presbytérienne. Aujourd'hui je suis sorti du système pour des groupes de maison indépendants, après quelques tentatives chez les évangéliques et pentecôtistes en France. J'ai terminé pour la première fois la Bible en septembre 2009. Entre 2009 et 2019 j'ai terminé 40 fois la Bible. J'ai cessé de compter en 2019 car je ne ressens plus le besoin de compter, je sais maintenant que ce ne sera jamais fini et que je découvrirai toujours de nouvelles choses. Au début tu vois un cercle, lorsque tu t'approches, tu réalises que le cercle est en fait une boule, puis lorsque tu t'approches de la boule tu réalises qu'elle a des facettes, ... inutile de dire qu'il y aura des choses à découvrir après les facettes ...

Je termine la Bible en moyenne 3 à 5 fois par an, à raison de quelques minutes à plusieurs heures par jour. Je peux aussi rester plusieurs semaines ou plusieurs mois sans, je reprends, quand je le sens.

 

Résumé sur la théologie de la prospérité
http://huguenotsweb.free.fr/arbre.htm

http://huguenotsweb.free.fr/arbre.htm

Qu'est-ce que la théologie de la prospérité

La théologie de la prospérité est un courant doctrinal qui soutient que les chrétiens ont été créés par Dieu pour prospérer dans tous les domaines de la vie. Toute souffrance est considérée comme un manque de foi et un échec qu’il faut chasser en proclamant des victoires.

Le croyant qui réussit est celui qui a la foi et qui est en pleine santé physique, spirituelle et émotionnelle. Tomber malade indique un manque de foi en Dieu. Cette théologie prêche aussi beaucoup la richesse matérielle. La pauvreté ne ferait pas partie des plans de Dieu pour les chrétiens.

Résumé sur la théologie de la prospérité

Origine et partisans

La théologie de la prospérité a émergé dans les années 1940. Elle s'est constituée en tant que mouvement doctrinal dans les années 1970 sous la direction de Kenneth Hagin, qui s'est inspiré des idées d'Essek William Kenyon.

Plusieurs églises célèbres dans le milieu néo-pentecôtiste adhèrent à cette théologie, mais il existe des églises peu connues, qui  partagent en partie, des idées de prospérité comme preuve de foi. La 3e génération de pasteurs de cette doctrine, va encore beaucoup plus loin dans cette théologie.

“Preachers of LA” and the Prosperity Gospel

“Preachers of LA” and the Prosperity Gospel

La différence entre les pentecôtistes et les néo-pentecôtistes

Les églises pentecôtistes, enseignent qu'il est possible que le chrétien souffre dans ce monde, mais qu'il a la garantie de la vie éternelle au ciel. Il est enseigné que le chrétien ne doit pas se concentrer sur la poursuite de la richesse matérielle et la recherche du succès à tout prix sur terre, mais qu'il doit développer des trésors célestes.

L'idée d'avenir, de récompenses au ciel, pousse le croyant à considérer son existence avec recul, patience et foi. Il est prêché que la douleur, la mort et la pauvreté passeraient, lorsque la vie éternelle au Ciel sera établie. La prédication privilégie la richesse de la vie spirituelle.

Cette prédication a été changée par les néo-pentecôtistes qui ne veulent plus accepter l’idée d'attente d’une bonne vie au paradis seulement. Pour eux, cette bonne vie peut être atteinte sur terre sans attendre le paradis. Ils veulent profiter et poursuivre des richesses ici bas en réponse à la foi.

Face aux mutations de la société et aux nouvelles exigences du « marché religieux », les pasteurs néo-pentecôtistes adaptent leurs discours et créent une nouvelle théologie, celle de la prospérité. Maintenant, les croyants participent et aident Dieu à accomplir des promesses de bien-être. Le croyant donne la dîme, il décrète verbalement sa victoire et Dieu accomplira ainsi la volonté du croyant. Actuellement, le sectarisme (ségrégation/séparation) et l'ascèse (croyance que la douleur physique et émotionnelle d'aujourd'hui sera récompensée par le ciel) ont cédé la place à l'accommodation au monde.

La partie évangélique qui adhère à la théologie de la prospérité recherche rapidement le succès, la renommée/célébrité, l'argent, la santé, bref, la prospérité totale dans cette vie même, comme résultats visibles de son appartenance à Dieu.

traduction chretiens2000

traduction chretiens2000

Caractéristiques de la théologie de la prospérité

Le néo-pentecôtisme n'a pas de ligne théologique propre. De nombreuses doctrines qu'il défend sont similaires à celles du néo pentecôtisme de la première et de la deuxième vague.

Peu ou rien n'est enseigné dans les églises néo-pentecôtistes sur des sujets tels que la justification par la foi, la prédestination ou l'eschatologie (la fin du monde). Ces thèmes sont pourtant étudiés dans les dénominations historiques.

Le néo-pentecôtisme agrège plusieurs doctrines et courants théologiques, précisément parce qu'il n'a pas de théologie bien définie. C'est un mouvement fragmenté, où chaque pasteur ou évêque, développe son ministère de manière autonome, indépendante. Chaque groupe (église) choisit comment sera sa liturgie. Certaines églises prêchent davantage la guérison, d'autres mettent l'accent sur la délivrance des démons (exorcisme), d'autres enfin choisissent de mener des constants combats spirituels.

Ils prêchent tous qu'un chrétien ne doit pas être pauvre, tomber malade ou souffrir.  La pauvreté, la maladie et la souffrance, traduisent un mauvais état de leur foi.

 

Le néo-pentecôtisme n'a pas vraiment de programme pour évangéliser chez les pauvres. La considération pour l'argent et les richesses, leur font construire des discours qui s'adressent aux classes supérieures de la société. Ils ne défendent pas les opprimés. Ils ne luttent pas contre les injustices sociales.

Par exemple en 2017, le pasteur Joel Osteen a donné des ordres pour fermer les locaux de son église pourtant capable de recevoir des milliers de personnes, pour ne pas accueillir les naufragés de l'ouragan Harvey. Suite aux critiques partout dans la presse et dans les médias sociaux, il avait alors décidé d'ouvrir une partie des locaux pour les accueillir. Les "pauvres" ne sont pas sa cible.

Résumé sur la théologie de la prospérité
Résumé sur la théologie de la prospérité
Résumé sur la théologie de la prospérité

La théologie de la prospérité prône la confession positive. Cela signifie que le croyant doit décréter sa bénédiction. Il doit faire exister ce que lui-même décrète pour sa vie. Le chrétien dit et la chose doit être. On peut réclamer à Dieu les bénédictions désirées, même lorsqu'elles ne sont pas louables.

Ils comprennent que les maladies ne sont pas le résultat des problèmes naturels de la vie humaine. Les maladies ne sont pas liées à des problèmes héréditaires, à des conditions environnementales, au contexte géographique ou social (comme une population vivant dans une ville sans infrastructure sanitaire, par exemple). Les maladies sont uniquement causées par des agents spirituels.

De nombreuses églises de prospérité investissent dans le combat spirituel et les projets de guérison intérieure et cela a déjà causé des dérives graves. Dans certaines églises, les démons présents dans les individus, sont présentés et interviewés lors de cultes diffusés à la télévision et sur Internet.

On met peu d'accent sur l'étude historique et théologique. Les cultes sont basés sur l'aspect émotionnel. Les émotions (pleurs, cris et manifestations diverses), jouent un rôle important lors des cultes et réunions. Un pasteur a été enregistré à son insu, il disait à un autre pasteur que "faire pleurer les gens était efficace pour les dons". Ils recherchent des expériences et des miracles au détriment de la connaissance (études) de la Bible.

Résumé sur la théologie de la prospérité

Les néo-pentecôtistes pratiquent la libre compréhension des textes bibliques qui conduit à une interprétation allégorique.Ils mettent l'accent sur les textes de l'Ancien Testament pour justifier la culture de la prospérité. Ils reprennent de nombreux rituels du judaïsme dans les cultes chrétiens. La doctrine des deux religions est pourtant distincte.

Certains de ces  pasteurs se judaïsent même par leurs accoutrements comme on peut le constater ci-bas. Ce ne sont pas des rabbins mais bien des pasteurs. D'autres reprennent des mots et expressions en hébreu, ils ne disent même plus "Jésus" dans leur langue maternelle, mais Yahshua. Il n'est plus rare des les entendre chanter des cantiques en hébreu.

Le glissement vers ces formes d'idolâtrie, est assez courant. Chez certains on retrouvera la réplique de l'arche de l'alliance, et les fidèles, plient les genoux, dans l'église, devant ces imitations.

Vous ne rêvez pas, ce sont des protestants évangéliques ...
Vous ne rêvez pas, ce sont des protestants évangéliques ...
Vous ne rêvez pas, ce sont des protestants évangéliques ...
Vous ne rêvez pas, ce sont des protestants évangéliques ...
Vous ne rêvez pas, ce sont des protestants évangéliques ...
Vous ne rêvez pas, ce sont des protestants évangéliques ...
Vous ne rêvez pas, ce sont des protestants évangéliques ...
Vous ne rêvez pas, ce sont des protestants évangéliques ...
Vous ne rêvez pas, ce sont des protestants évangéliques ...

Vous ne rêvez pas, ce sont des protestants évangéliques ...

Outre la pratique juive, ils ont également des rituels qui ressemblent au catholicisme romain, comme la coutume de bénir des objets dans la conviction qu'ils apporteront des bénédictions.

Le sensationnalisme est un autre trait qui vise à susciter des émotions. Les fidèles sont vivement encouragés à partager leurs témoignages (guérisons, obtention de bénédictions matérielles). Aucun témoignage d'échec n'est montré. Le leader (pasteur) est charismatique, il est le centre de l'attention.

 Celebrity preachers

Celebrity preachers

Beaucoup de bruits

Ils investissent dans les médias comme moyen d'amplifier les idées de prospérité. Ils utilisent largement la radio, la télévision, les journaux, les magazines et Internet.

L'église a l'aspect d'une entreprise. Il y a la professionnalisation du pastorat. Le fidèle est devenu un client. Ils encouragent les fidèles à devenir des parrains et des sponsors de l'église, hors dons et dîmes traditionnels. Il existe une certaine distance entre les fidèles et le pasteur. C'est un aspect qui facilite le transit religieux.

Les fidèles ne sont pas instruits, ils ne font pas d'études bibliques approfondies. De nombreux dirigeants sont bibliquement mal formés.

Résumé sur la théologie de la prospérité

La liturgie

Les églises néo-pentecôtistes mènent des campagnes avec des intitulés tels que : "Section de déchargement", "Culte de libération", "Campagne de la victoire", "Campagne des 318 pasteurs", "Année de Caleb", "Jeûne de Gédéon", "Campagne des dix bénédictions", entre autres.

Résumé sur la théologie de la prospérité
Résumé sur la théologie de la prospérité

Les déceptions

Ces églises connaissent une croissance, mais une croissance qui n'est pas qualitative puisqu'ils sont nombreux à partir lorsque les promesses de prospérité ne sont pas remplies. Pire, ceux qui quittent ces églises, deviennent souvent athées par la suite.

 

Cela me rappelle encore l'histoire de ce pasteur (France) dont la femme était gravement malade et dont il avait décrété la guérison. Les fidèles et lui même, avaient décrété et proclamé sa guérison. Une seule personne de la famille a demandé à Dieu, si c'était dans ses projets que cette femme guérisse. Dieu lui a révélé qu'il la prendrait.

Face à toutes ces personnes qui avaient décidé d'accomplir leur volonté, elle n'a pas osé dire ce que Dieu lui avait révélé, car tous étaient fortement engagés dans une seule direction à grand renfort de jeûnes et veillées de prières. Elle était intimidée, car elle est nouvellement convertie .

Elle est donc la seule à avoir sereinement pu faire ses adieux à sa parente. Une occasion que les autres ont raté, parce qu'ils n'ont pas cherché la face du Seigneur. Lorsque cette dernière est décédée, l'église et le pasteur étaient plongés dans une grande confusion spirituelle. Ils ne comprennent pas, ils se sentent comme trahis, persuadés qu'ils ont fait ce qu'il fallait. Dans un autre registre, un autre pasteur a refusé d'enterrer son fils, persuadé lui aussi qu'il pouvait décréter sa résurrection. Après plusieurs jours, les autorités ont envoyé la police et l'enfant a été enterré. Les cas des chrétiens qui ne veulent pas enterrer leurs proches parce qu'ils ont décidé leur résurrection, se multiplient tristement dans les faits divers du monde religieux chrétien.

 

Résumé sur la théologie de la prospérité
Résumé sur la théologie de la prospérité
Résumé sur la théologie de la prospérité
Résumé sur la théologie de la prospérité
Résumé sur la théologie de la prospérité
Résumé sur la théologie de la prospérité
Résumé sur la théologie de la prospérité

Avec des informations de :

GospelPrime

Résumé sur la théologie de la prospérité
Tag(s) : #DISCUSSIONS BIBLIQUES

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :