Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cuba, Haïti

Entre marxisme et vaudou

Fidel Castro

Fidel Castro

En plein XXe siècle, le leader d’une révolution marxiste allie des discours politiques à une des religions les plus diffuses d’Amérique Latine, la Santeria.

« Le régime cubain a très durement combattu l’église catholique dans les années 1960. 700 prêtres ont été accusés de conspiration et ont été expulsés du pays. Puis ce sont les loges maçonniques qui ont été fermées. Seules les sociétés ou les groupes de santeria, sont restés debout. ». Jon Aizpurua (psychologue et écrivain).

Les sorciers dans les hautes sphères du pouvoir (Partie VI)

Le marxisme et la sorcellerie, peuvent-ils cohabiter dans la même personne ?

 

« La santeria tire son origine de l'Afrique. Pour le régime cubain, c’est une expression autochtone. A Cuba on a créé le terme de divisionnisme idéologique. La santeria est donc considérée non pas comme une manifestation de la bourgeoisie qu’il rejette, mais l’expression d’un peuple humble, un peuple exclu, la religion des esclaves venus d'Afrique. Ainsi, dans la vision marxiste, elle doit être totalement protégée ». Jon Aizpurua (psychologue et écrivain).

« Chaque communauté noire, chaque communauté d’esclaves, a tenté de se maintenir. Il y avait principalement des congolais et des sénégalais. Chaque communauté a maintenu ses pratiques alors même qu’elles travaillaient pour la bourgeoisie issue d’Europe coloniale à Cuba. » Raquel Musso (historienne)

Raquel Musso

Raquel Musso

« Qu’on soit marxiste, léniniste, catholique, chrétien, etc. Les personnes adhèrent à ces croyances par nécessité de sécurité et de confiance. … Le régime cubain, apparemment, ne fait pas un pas sans avoir consulté auparavant la santeria. Fidel Castro consultait donc les babalawos, il existe des livres qui évoquent ces sujets. ».  José Gil Olmos (Journaliste et écrivain)

illustration History

illustration History

Le syncrétisme religieux qui existe en Amérique Centrale, est un mélange de la magie noire française, des religions africaines et du catholicisme romain. Il en résulte une religion bien singulière. Le peuple haïtien, serait l’illustration parfaite de cette religion.

illustration History

illustration History

« Celui qui a très bien représenté cela, c’est François Duvalier. Duvalier qui arrive au pouvoir après un coup d’Etat. Il va implanter un régime très sévère. Il se reposera sur les forces armées mais aussi sur le peuple à qui il se présente aussi comme grand prêtre du vaudou haïtien » Jon Aizpurua.

illustration History

illustration History

Formé en médecine par l’Université d'Haïti, François Duvalier se transforme en spécialiste des maladies tropicales. Il est élu Président en 1957 au suffrage universel. Mais l’année de son élection, il a suspendu toutes les garanties constitutionnelles. En 1964 il s’est autoproclamé Président à vie. Il aurait utilisé des zombies pour se maintenir au pouvoir.

« Un zombie est une personne donnée pour morte, mais qui ressuscite. Les zombies existent et cela a déjà été démontré chimiquement par l'utilisation d'une toxine issue du poisson fugu. Ce poison est utilisé comme composante d’un fétiche. Le but étant de plonger un individu dans un état où il ne peut agir par lui-même, c’est réel, les zombies sont réels ». Felipe Gaytan Alcala

 

Ils sont réels mais les explications sont diverses. La science a déjà prouvé que le processus de zombification existe. A des doses non mortelles, un individu qui ingère cette toxine, peut se retrouver dans un état léthargique sévère. La personne ne présente plus aucun signe vital, médicalement elle semble morte et est enterrée certificat de décès à l’appui. Les sorciers vont déterrer cette personne, généralement dans la nuit, et lui faire avaler un antidote. Toutefois la personne perd définitivement à des degrés variables, des capacités cognitives, d’où cet état « Zombie ». Elle peut alors servir d’esclave. Un esclave de travail ou un canal utilisé spirituellement, par le biais de possessions qui permettront aux sorciers de communiquer avec d’autres forces. Un zombie est un outil entre les mains de celui qui l’a zombifié.

illustrations The History
illustrations The History

illustrations The History

« Le ressusciteur, le prêtre qui rend la vie au zombie après son enterrement, devient le maître absolu du zombie en question ». Felipe Gaytan Alcala

« Duvalier aurait utilisé un cercle de zombies pour se maintenir au pouvoir. Il utilisait des Tontons Macoutes, il s’agissait d’hommes noirs grands de taille, musclés, vêtus de noir, portant des lunettes noires de jour comme de nuit. Ils faisaient partie de la police secrète, mais ils étaient aussi des agents des esprits de vaudou. Grâce à ces puissances, Duvalier est mort au pouvoir comme il le souhaitait. » Felipe Gaytan Alcala. 

Les sorciers dans les hautes sphères du pouvoir (Partie VI)

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :